Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

25 décembre 2006 1 25 /12 /décembre /2006 00:17
Il était une fois un jeune Indien qui habitait sous les hauts-plateaux près d'un verger paradisiaque plein de pommes brillantes et rondes. Chaque jour, les Indiens qui habitaient aux alentours du verger voyaient les Brésiliens laconiques, lunettes noires, mettre les pommes dans des camions rutilants destinés à destination de pays inconnus. Un jour, Evo le jeune Indien pris d'une rage soudaine, voyant trois misérables pommes au fond de son chapeau, poussa un cri de rage dont on entendit l'écho jusque dans sur les hauts-plateaux. "les pommes sont des petits poids de soleil" ! Alors le peuple des hauts-plateaux et celui des basses plaines entendirent ce cri et reprirent possession par décret indien de tous les vergers qui leur appartenaient depuis la nuit des temps. Cela fit grand remue-ménage et les camions s'arrêtèrent sur le bas-côté. Les cueilleurs de pommes, en ôtant leurs lunettes, répondirent : "Si vous nous empêchez de cueillir des pommes et si vous volez nos échelles, vous serez maudits et les pommes flétriront sur les arbres". N'écoutant que leur fougue, les Indiens investirent les vergers. Ils montèrent sur les échelles et dévorèrent en un tour de soleil toutes les pommes sur les arbres. Puis ils attendirent à l'ombre des arbres, les prochaines récoltes plein de confiance envers la terre nourricière. Hélas, au bout de quelques jours, les Indiens ne virent naître du verger que quelques misérables fruits pleins de trous, dévorés par les mouches. Ils récoltèrent encore moins de pommes dans leur haut-de-forme que celles que les Brésiliens laconiques leur laissaient en récompense de la rente du verger. Alors, honteux et miséreux, ils rappelèrent les Brésiliens. Plus laconiques que jamais, ceux-ci recommencèrent à déambuler sur les routes et les pommes, peu à peu, retrouvèrent leurs couleurs. Evo le jeune Indien, plein de honte et de rouge aux joues, sous le regard lourd des hauts-plateaux, se rendit sur la grand-place pour recevoir pour dû les quelques ombres de pommes octroyées par les brésiliens aux lunettes lourdes comme des dés de soleil. Et surprise, il y avait beaucoup plus de pommes qu'il n'en eut jamais eu. Le Brésilien tout en faisant tambouriner les lunettes sur son nez aperçut Evo et dit. "Notre du, depuis si longtemps fixé, a été revisé. Voilà quatre fois plus de pommes que vous n'en aviez." Evo eut un sanglot de joie en regardant son chapeau haut de forme plein de pommes à ras bord. "les pommes sont des petits poids de soleil..."

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 00:20
Ce site est né entre autres de la lecture passionnée de l'ouvrage de Johan Norberg "Plaidoyer pour la mondialisation capitaliste" montrant que l'évolution de la pauvreté n'est pas forcément celle que l''on pense notamment grâce à un capitalisme libéral affirmé et à la mondialisation. Ce n'est pas la vision d'Attali et d'Olivier Pastrée sur France-Culture le 7.12.06. (~1h40)
"OP -Une des caractéristiques fondamentales de la mondialisation est l'aggravation des inégalités. Partagez-vous ce point de vue?"
"JA -On peut prévoir une extraordinaire aggravation de la pauvreté. 6 Milliards d'habitants pour 2 .5 Milliards vivant sous le seuil de pauvreté. Demain 9 Milliards d'individus pour 5 Milliards en dessous du seuil de pauvreté."
Voilà qui stoppe net mon intérêt pour cette brève histoire de l'avenir proposée par Attali. De plus, je me dis souvent que l'avenir est plus modeste que le présent, il adore les surprises et l'histoire du monde est une improvisation permanente. Les prédictions les plus
péremptoires, les "hyperprédictions" sont vouées au recyclage par le ridicule et ne sont là que pour faire mousser le présent. C'est sûrement le cas d'Attali dont l'horizon est situé à la prochaine campagne électorale. C'est d'ailleurs ce qui semble être arrivé à la plupart des prophéties d'Attali selon l'article "Attali, le prophète qui s'est toujours trompé" paru dans les Cercles Libéraux. Pour répondre aux informations erronées propagées par nos deux compères ci-dessous, on se fiera une nouvelle fois à Norberg qui reprend celles de la banque mondiale donnant la tendance sur les vingt cinq ans qui viennent... (voir également le commentaire de chroniquespatagones)
- La croissance par habitant des pays en voie de développement sera de 3.1 pour cent annuellement, comparé à 2.1 pour cent depuis 1980.
- Le revenu moyen dans les pays en voie de développement doublera, de $4 800 aujourd'hui à $11 000 en 2030 (semblable au revenu tchèque par habitant aujourd'hui).
- Des pays comme la Chine, le Mexique et la Turquie auront un niveau de vie équivalent à celui de l'Espagne aujourd'hui.
- « La bourgeoisie » (gagnant $4 000-17 000 par habitant) dans les pays en voie de développement augmentera de 400 millions à 1.2 milliard.
- La pauvreté extrême (<$1/day) sera réduite de 1.1 milliard à 550 millions - de 20 pour cent à 8 pour cent de la population de pays en voie de développement (elle était de 40 pour cent en 1980).

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 00:06
Les Musulmans modérés sont nombreux en France. Ce débat agite parfois les journaux américains. Qui sont les Musulmans modérés? Exemple: Daniel Pipes. Tariq Ramadan, sans les vives critiques de Caroline Fourest aurait pu passer pour l'un d'entre eux. S'il n'y en avait qu'un en France et bien ce serait le courageux Abdelwahab Meddeb.  J'ai du plaisir à écouter chaque semaine l'émission de France-Culture de Abbelwahab Meddeb. J'y ai appris ce 3 décembre que la poésie brève nous venait de Guillaume d'Aquitaine le troubadour resté 15 ans en Andalousie -La mondialisation déjà à cette époque exercait quelques effets-, que l'art déco était né entre New-York et Casa et bien d'autres choses. La semaine précédente nous avait valu la présence de Mohamed Arkoun, parlant de cette plongée dans l'obscurité de l'Islam à partir du XIIIème siècle. Je me souviens de cette discussion avec Finkielkraut où Meddeb enjoignait Finkielkraut à lire les penseurs de tradition islamiques. Avec Meddeb d'autant plus, cela paraît plus motivant que de lire le coran. D'autres émissions dans les semaines précédentes se sont révélés intéressantes: l'originalité de la constitution d'Irak ou la rencontre avec Abdennour Bidar auteur de Self Islam. S'il est encore temps, on écoutera la dernière émission, Bidar ici, Arkoun et l'Irak .

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 00:10
Vincent Bénard tente d'expliquer le mystère de l'antilibéralisme français dans un article publié par l'Institut Turgot. Il décline les raisons de cette étrange maladie avant d'ébaucher des solutions.
  • D'abord ce mécanisme de sélection permanente des meilleurs producteurs, le capitalisme libéral en constante optimisation détruit nombre d'emplois.
  • La permanence du Gramscisme depuis les années 40, idée marxiste qui consiste ä former les gens dès le début de leur éducation plutôt que favoriser la concurrence des idées.
  • L'existence des NMPP qui contrôle la distribution de la presse, la main-mise sur la culture par la gauche bien-pensante, les politiques d'accomodation du pouvoir avec les extrêmes : Mitterand et Lepen, Chirac et ATTAC...
  • L'Enarchie et surtout les conséquences négatives qu'aurait la mise en place d'un consensus libéral pour celle-ci
  • Le contrôle des procédures de justice dans le sens où le fait de révéler des faits exacts et compromettants pourra entraîner versement de réparations à l’auteur de ces faits, le contrôle fiscal, l'utilisation des RG ä des fins dépassant le cadre...
Les raisons d'espérer un peu apparaissent depuis quelque temps: on peut vanter de temps en temps dans les médias certaines réussites du libéralisme, la pression de la dette, la suppression de toute forme d'aide à la Presse et à la création culturelle...

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 00:35
Depuis que la télévangéliste poitevine (expression de Marc Lambron) irradie le parti. Goucho est aux anges. Nul doute que si Sainte Ségolène gagne, Goucho plantera un nouveau petit cierge dans son coeur de militant de gauche, à côté du temps des cerises, du front populaire, de mai 1981 et des grandes grèves de 95. Lorsque l'immonde capitalisme, cette tête de turc, reviendra à la charge avec son cortège de délocalisations et de chômeurs patentés au grand capital, Goucho rallumera au fond de son coeur cette petite lueur d'espoir en se plongeant dans les songes extatiques du bon vieux socialisme.  Qui a dit que le Socialisme, c'était la religiosité?

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 12:08
Le NYT édite ce dimanche un article concernant le financement des réseaux terroristes en Irak. Après un gros coup de pouce des Français et des Italiens pour la libération de leurs otages, ces réseaux semblent aujourd'hui se suffire à eux-mêmes .
Persuader les gouvernements étrangers de ne plus payer de rançon!
"Another challenge for the United States, the report says, was to persuade foreign governments to “stop paying ransoms.” It gives no details, but American officials have said previously that France paid a multimillion-dollar ransom for the release in December 2004 of two French reporters held hostage by an insurgent group. Italy, these officials have said, paid ransoms on at least two occasions, in September 2004 for the release of two women, both aid workers, and in March 2005, a reported $5 million for the release of Giuliana Sgrena, a journalist for the Rome newspaper Il Manifesto."
La principale source d'approvisionnement de ces réseaux semble être la contrebande du pétrole avec le détournement d'environ 10% du pétrole irakien.
"The oil ministry in Baghdad, for example, estimated earlier this year that 10 percent to 30 percent of the $4 billion to $5 billion in fuel imported for public consumption in 2005 was smuggled back out of the country for resale. At that time, the finance minister estimated that close to half of all smuggling profits was going to insurgents. If true, that would be $200 million or more from fuel smuggling alone." La crainte désormais est que ces réseaux soient assez riches désormais pour financer des activités externes à l'Irak.

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 00:07
Nathaniel Randen (My years with Ayn RAND) a partagé la vie et les passions de Ayn Rand pendant des années. A propos de Atlas Shrugged, voici ce qu'il affirme en juillet 95: "Cela peut vous intéressez de savoir qu'il y a quelques années, la Bibliothèque du Congrès, conduisit un sondage national sur les livres qui avaient le plus influencé les Américains. Derrière la Bible, le second livre était Atlas Shrugged".
On apprend qu'Angelina Jolie sera Dagney Taggart dans une prochaine adaptation du livre. Voilà qui lui permettra de se faire connaître en France malgré les raccourcis qui devront apparaître à travers le cinéma. (résumer un livre de 1000 pages en deux heures de film semble difficile d'éviter la caricature). Voir les commentaires de Norberg et Copeau.

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 19:50
Le despotisme "éclairé" de Mubarak a une fâcheuse tendance à mettre à l'ombre la moindre opposition. C'est le cas du blogger Abdelkareem Soliman. Grâce à ces compulsions du pouvoir égyptien, la seule opposition qui surnage encore est celle des Frères Musulmans. Du coup, celle-ci, paradoxalement, entraîne dans son sillage les contestations et la grande aspiration du peuple égyptien à plus de liberté...

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 00:01
A la question la France est-elle libérale? Raymond Boudon répond non. Les raisons en seraient les suivantes :
  • Le manque de séparation des pouvoirs.
  • Du point de vue économique, les rigidités sont nombreuses.
  • La France de Colbert à De Gaulle a une forte tradition étatique.
Débat intéressant cette semaine sur France-Culture dans l'émission de Brice couturier "Du grain à moudre". On relira le message suivant à propos du dernier livre de Raymond Boudon concernant l'allergie des Français au libéralisme. On relira également un précédent message sur le rêve d'une France libérale.

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:06
Précipitons nous sur le vin de Géorgie pour soutenir ce pays, c'est le message de Johan Norberg chaleureusement accueilli à Tbilissi. La Georgie a réalisé cette année quantité de réformes de manière à rendre plus fluide le monde des affaires: facilité de création d'entreprise, facilité pour faire de l'exportation, baisse des prélèvements sur les salaires... Ce n'est qu'un début. Son credo c'est : "Vendre tous les biens et toutes les entreprises qui appartiennent au gouvernement". Le chômage a baissé de 2% et le taux de croissance tend vers 10% à l'année. Tout n'est pas rose dans un monde plus habitué à la défense de son pré-carré et à la corruption plutôt qu'au libre-échange. Dans le même temps, la pression de Moscou se renforce: augmentation du gaz, xénophobie et protectionnisme contre les Géorgiens (arrêt des importation de vins),  tentative d'intimidations de la part des militaires russes. Il n'est pas facile de snober la Russie en jouant de la démocratie.
Références: Johan Norberg ici et puis encore là!

Partager cet article

Repost0