Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 00:19
La vision d'un Irak soumis à un enfer quotidien fait partie de la stratégie terroriste. Les médias y contribuent largement. C'est la thèse de Ludovic Monnerat dans l'article ici "La fabrication d'un désastre". Il se base notamment sur les déclarations de militaires sur le terrain.
"Peu importe dès lors que le « désastre » américain soit une fabrication à la fois délibérée et contingente, une perception contraire à la réalité quotidienne comme au contexte général : perdre ou méconnaître le sens de sa propre action ne permet que très difficilement d’en convaincre les autres. Et un vrai désastre en Irak, sous la forme d’un retrait précipité, est encore possible."
J'ai été surpris par le message de Swissroll (blog libéral de gauche) qui affirme avoir monté son blog en découvrant les blogs américains qui soutenaient l'intervention en Irak dans un esprit de lutte contre l'oppression. Sur la situation en Irak, on constatera la persistance de Guy Millière qui défend toujours la stratégie de Georges Bush. Là d'abord, ensuite puis . "Dans quelques années ou quelques décennies, quand le monde sera délivré de l’islamisme comme il a été, en 1991, délivré du communisme soviétique, nous comprendrons ce que nous lui devrons, je le répète." Et puis ce dernier 14 février, Guy Millière écrit: "La guerre d’Irak est gagnée depuis longtemps. Il restait à gagner la paix."

Partager cet article

Repost0
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 09:22
J'ai signé la pétition suivante  (celle-ci remporte un franc succès: 2900 signataires à ce jour)proposée par les Ateliers du Gué car ma micro-activité d'éditeur indépendant me confronte fréquemment à cette question: je suis pieds et poings liée aux tarifs postaux et ceux-ci sont volatiles et ambigus. Lorsque la Poste est bienveillante, le livre de 15-20 € est expédié pour 2.90 €. Lorsque le responsable de la Poste applique les tarifs les plus stricts, il m'arrive parfois d'envoyer mes livres à partir de l'étranger car l'envoi correspond au même tarif (soit environ 5 euros). Lorsque la Poste propose de restreindre son offre et privilégier les envois rapides en masse, que fait-elle des envois uniques et peu urgents qui sont aussi au coeur de son métier? Les arguments de la pétition sont proches de l'artillerie lourde car elle propose un nouveau tarif spécifique et particulier pour les livres afin soit disant ne pas freiner la diffusion de la culture par le livre. Je ne vois pas pourquoi le livre ferait exception face à une petite boîte de Bêtises de Cambrai. Le problème de fond est un manque de concurrence et, face aux régulations qui leur sont imposées, une incapacité des sociétés à être suffisamment flexibles pour générer des marges sur des petits marchés.  Pour préserver la marge des petits libraires, il ne me resterait ainsi qu'à augmenter de façon drastique le prix du livre. (Une augmentation des frais de port de 2 € nécessiterait environ une augmentation de plus de 4 Euros du prix de vente du livre). A la manière de la vulgate antilibéral: "Le manque de libéralisme profite aux riches".

Partager cet article

Repost0
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 00:01
Si on s'en tient à la Somalie, au Darfour, à l'Irak, à l' Afghanistan. on peut avoir le sentiment de vivre dans un monde guerrier et que la destruction se généralise. Mais, ce n'est pas le cas. Le mois dernier, le dossier  Human Security Brief 2006 a été publié, continuant sur les tendances positives depuis le dernier rapport. Le nouveau dossier prouve que ces tendances ont continué en quatre dernières années :
    - Entre 2002-2005, le nombre de conflits armés dans le monde a été réduit par 15 pour cent, de 66 à 56.
    - Entre 2002-2005, le nombre de décès pour faits de guerre a été réduit d'environ 40 pour cent.
    - En 1989 il y avait 10 génocides continus dans le monde entier, en 2005, il en est plus qu'un (Darfour).
    - Le nombre de personnes déplacées a diminué de 6 pour cent entre 2003-2005.
En même temps, quelques problèmes ont empiré, particulièrement les attaques sur des civils :
    - entre 2002-2005, le nombre d'incidents du au terrorisme a triplé (la plupart du temps en irak) retrouvant son niveau du temps de la guerre froide.
    - Les campagnes de violence organisées contre des civils ont augmenté de 56 pour cent depuis 1989.
Références Johan Norberg

On verra de plus dans le diagramme ci-dessous les progrès de la démocratie marquer un petit ralentissement.
 

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 00:00
Villepin a-t'il son propre juste? Villepin adoube Harold Pinter. Celui-ci a le Curriculum Vitae particulièrement chargé. Il est vrai qu'il est un homme de théâtre tout à fait respectable. Ce prix nobel de littérature est poète également et aime à partager son amour pour celle de Neruda. Il n'y a pas de honte à être comme beaucoup d'Américains contre la politique de Bush en Irak. Critiquer Israël est encore possible. Ajouter à cela le soutien à Slobodan Milosevic, à Fidel Castro et à Chavez marque le grand homme de lettres. Á côté, le clinquant d'une légion d'honneur fait à peine le poids. J'imagine combien Villepin doit être apprécié des Américains et réciproquement.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 00:33
Réaction classique au niveau individuel: BHL est irrité de l'apparition de ces journalistes virtuels, les bloggers, qui lui font concurrence. (Voir Le Point)
"C'est l'année où il s'est confirmé que la vraie source de l'ignorance n'est pas dans la rétention, la rareté, la censure de l'information mais dans son déferlement, dans le flot ininterrompu des nouvelles et des commentaires, dans le tsunami des chaînes, des écrans, des nouveaux supports, des blogs.
C'est l'année des blogs justement, c'est-à-dire du nombrilisme planétaire.
C'est l'année, cependant, où le nombre des ex-bloggers a rejoint celui des bloggers - preuve que le nombrilisme n'est peut-être pas, tout compte fait, un journalisme. "
Nous avons tous connu ce type de réaction où un concurrent potentiel envahit notre pré-carré. Le premier réflexe est de vouloir barrer la route à l'importun et de le renvoyer dans les cordes. Le réflexe libéral et pas forcément le plus naturel, est différent. Dans un monde de liberté et de respect mutuel, on accepte le nouveau venu, on dit oui à l'échange éventuel et à la concurrence, source de stimulation. On se rend bientôt compte que l'on a plus à gagner au respect de l'autre. C'est cela la concurrence! La liberté! Les bloggers sont l'expression spontanée d'un nouveau rapport à l'information. Et la bouche en cul-de-poule, les protectionnistes ânonnent : "Ces gueux du journalisme écrivent comme des pieds!"
"Qu'à cela ne tienne, on apprend vite!" répond le petit peuple des bloggers!
Nul ne sait où l'on va mais faisons confiance à la "main invisible", ordonnancement naturel des forces individuelles  et spontanées. Vive l'incertitude! Vive le respect de l'autre! C'est cela, les prémices de la philosophie libérale, appliquée au quotidien.
On pourra écouter l'émission du Grain à Moudre du 12/01/07 sur France-Culture!

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 13:48
Après la diffusion de l'embrasement sur Arte, qui n'explique pas les raisons de la poursuite, Alain Finkielkraut défend ce matin dans Répliques (dernière minute) sa position du 06.12 où selon lui- il se base sur un article du monde du 14 décembre- un cambriolage (hypothèse paraissant peu probable aujourd'hui) aurait été à l'origine de la tragique poursuite.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 13:30
Les deux écrivains les plus connus d'Amérique latine, le castriste Garcia Marquez et le libéral Vargas Llosa viennent de se "réconcilier" en publiant ensemble. Réconciliation personnelle sur l'autel de la littérature, qui ne préjuge pas de leur part d'un "retournement de veste". Voir le blog de Pierre Assouline et les messages de GaucheTotalitaire ici et .

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 18:45
Nous autres français avons une vision particulièrement réductrice de la Suisse. Nous pensons par exemple que ce pays doit sa richesse à ses banques ou à sa neutralité au cours de la dernière guerre. Erreur, ce pays a une longue tradition de libéralisme. Ainsi, le tissu industriel de ce pays est particulièrement riche et sa recherche scientifique très vivace. Alors que Arnaud Chavez de Montebourg éructe à propos de la Suisse, j'en profite pour rappeler que ce pays est un des plus ouverts à la mondialisation de la planète. Seul Singapour se trouve devant lui. Les Français ont donc tout loisir d'examiner les effets pervers du libéralisme et de la mondialisation sur les habitants de ce pays, sur sa vie sociale et sur sa culture. Néanmoins, les Suisses étant viscéralement humble et modeste, il ne sera pas facile d'obtenir de leur part des témoignages tranchés et péremptoires. Il conviendra de leur tirer discrètement les vers du nez. Les Français ont pu découvrir un jeune politicien Suisse de 28 ans Pierre Maudet, dans l'émission de Laurent Ruquier, qui a réservé un mauvais traitement à notre micro-Chavez (voir le compte-rendu de Swissroll). Ils ne sont pas encore au bout de leur surprise. S'il s'avére que les Français continuent à croire aux chimères de l'antilibéralisme, ce petit pays deviendra de plus en plus insolent pour nos politiciens grâce à ses réussites et ne manquera pas d'être un des poils à gratter de nos démagogues!

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 00:06
Matthieu Laine a eu les plus grandes difficultés à s'exprimer hier soir devant les bons sentiments, les atterrements, les appels à l'urgence compassés dans l'émission Ripostes (vidéo)... Le débat présidentiel va désormais s'enfoncer dans les impasses du droit au logement. Pour éviter de se poser la question d'un logement aussi difficile d'accés en France, on préfère donner à Besancenot le plaisir d'insister sur la réquisition: "Mais le sens de notre soutien à cet appel s’appuie surtout sur la demande de réquisition des logements vides." L'émission se termine et Matthieu Laine a juste le temps de lancer "le droit de réquisition est une atteinte au droit de propriété!" Goucho se prend désormais pour l'abbé Pierre et Besancenot, en parfait babouviste, se délecte de ce coup donné au droit de propriété. On lira la position d'Aurélien Véron sur ce sujet.

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 00:01
Le prix Bastiat - Cela me fait rire de penser qu'il existe un prix Bastiat sans qu'on en ait jamais entendu parler en France - à deux économistes dont les écrits sont particulièrement stimulants. Tim Harford , le Dear Economist, de notre page de liens et Jamie Whyle de Nouvelle-Zélande. Prenons un des articles de Tim Harford paru dans le NYT en 2005 "YES,WE HAVE BANANAS – WE JUST CAN’T SHIP THEM". On peut retrouver les même idées de base dans son excellent livre "The Undercover Economist" dans une description saisissante du Cameroun et des entraves au libre-échange que subit ce pays dû à son gouvernement. Cet article montre que même si l'OMC supprimait les subventions agricoles du jour au lendemain, cela ne changerait rien car il est nécessaire pour un producteur de République Centre Africaine de compter 116 jours et 38 signatures pour pouvoir acheminer ses bananes jusqu'aux USA. Quant à Jamie Whyle, on le retrouvera dans de prochains messages...

Partager cet article

Repost0