Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

25 novembre 2005 5 25 /11 /novembre /2005 19:09
On trouvera quelques coquilles comme celle-ci que nous aurons tout le temps dans les messages à venir de faire voler en éclat: "Cette mondialisation crée des richesses, mais les affecte de façon aveugle au regard des besoins humains. Elle aggrave les inégalités à l'échelle planétaire comme à l'intérieur des pays. Elle pousse à l'utilisation sans freins des ressources naturelles. Elle crée une extrême pauvreté."  On trouvera une analyse critique dans le site du cercle des libéraux ou bien l'original au PS.
Ajoutons cette affirmation digne de "la ferme des animaux" de Georges Orwell: "le projet socialiste se fonde sur la conviction ... que la richesse réelle d’une société se fonde sur l’égalité des destins..." Je ne connais qu'une façon d'assurer une égalité de destin: c'est le goulag ou la solution finale.
Revenons à du plus classique : "Mais, nous combattons le libéralisme économique et son cortège de dérégulations, déréglementations, libéralisations, privatisations, précarisation qui expriment, au quotidien, l’avènement de valeurs que nous combattons : l’individualisme, le chacun pour soi, l’éphémère et le spectaculaire."
Au plus réaliste : "Quant à l’endettement public, il atteindra en 2007 près de 70 % du PIB."  ou bien plus surprenant de leur part en contradiction avec l'affirmation ci-dessus concernant l'extrême pauvreté : "Il est également prévisible que le nombre de pays riches aura augmenté dans une quarantaine d’années."  du réalisme encore mais cette fois par le petit bout de la lorgnette : "Pour nous, si la France va mal, c’est d’abord parce qu’elle est mal dirigée, mal conduite, mal gouvernée." (sic)
Puis un peu d'extraordinaire: "Notre objectif doit être de diminuer non seulement de moitié le taux de chômage d’ici 2012, mais de réduire également de moitié la durée moyenne du chômage. Il faut donc créer plus d’emplois et favoriser plus de mobilité professionnelle."
On se réserve pour une autre fois l'étude de la motion de la gauche libérale.

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2005 5 25 /11 /novembre /2005 00:24
La France joue à contre-temps en refusant les négociations à l'OMC. Les alliances se feront sans elle. Elle ternit son image. Elle aide à maintenir des concurrents de moindre efficacité. "L'affaire est encore plus désastreuse car elle va à l'encontre des intérêts bien compris de l'agriculture française. Parce que ses agriculteurs sont parmi les plus efficients en Europe, la France a intérêt à une réduction plus importante des subventions que celle annoncée par Peter Mandelson. ." Lire cet article paru dans les échos. La France reine du protectionisme!

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 11:13
Il est toujours intéressant d'analyser  le regard que la presse étrangère porte sur nous. On trouvera un bon résumé dans les deux courts articles suivants parus dans la tribune de Genève du 23/11. Des millions de français otages  des rivalités syndicales et Grève à la SNCF: un conflit caricatural.

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 00:00
Dans la perspective de 2007, les libéraux seront partagés. Il y aura les jusqu'au boutistes qui voudront faire sauter le système et voteront Le Pen voire méme Besancenot; les raisonnables qui voteront par exemple Sarkozy ou même Kouchner et les absentionnistes qui ne pourront faire le choix entre toutes les impasses.... Premières étincelles avec cet éditorial du 19/11 de action-libérale écrit par Claude Lamirand (disparu de la liste des articles depuis l'annonce de recrutement au parti libéral). On rapprochera ce soutien de cette lettre de 2004 : "voter Le Pen n'est pas voter Hitler", appelant sans succés Millière ä soutenir Le Pen. On relira la lettre d'engagement pour Le Pen d'Alain Dumait en 2002. Du Riffifi en perspective. Nous aurons tout le temps d'ici 2007 de parler de cette perspective abyssale: Peut-on être libéral et soutenir Le Pen? Pour Goucho qui n'en manque pas une, le libéralisme est un avatar du fascisme. Seul le socialisme...

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 00:00
Il faut expliquer sans relâche ce qui aujourd'hui paraît l'évidence même. Les Français en ont d'autant plus besoin que la dette du pays est phénoménale et que les soit-disant "services publics" sont d'un mépris sans nom pour leurs usagers. Il faudra privatiser la SNCF.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 00:00
On lira cet article de Cécile Philippe: Limiter les importations chinoises : une non-solution contre le chômage. On mesurera ainsi les effets de bord négatifs des mesures protectionnistes. Il semblerait que l'invocation de la fatalité et de l'horreur économique du capitalisme soient des litanies que nous n'avons pas fini d'entendre. La frilosité des pays européens devant une "menace" depuis si  longtemps prévisible n'est pas à leur honneur.

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 20:48
Millière après quelques jours de silence, a fini par parler. Nombre de ces articles sont pessimistes sur la France et en particulier sur l'influence dangereuse des islamistes. Cette fois, il pense que ceux-ci n'étaient pas de la partie et que la révolte nihiliste des banlieues reléve pour le moment du modèle du rapeur américain pétri de haine... Il remarque le peu d'actions de Sarkozy au cours de ses trois dernières années et il en appelle au libre-échange pour donner à tous du travail.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2005 3 16 /11 /novembre /2005 00:00
Une tentative d'analyse des émeutes avec un vision libérale sur le Blog de Patrice Vezine.
L'auteur analyse les arguments de convention qui tendent à déresponsabiliser les acteurs.
La déresponsabilisation par le déterminisme social : La condition sociale peut expliquer un sentiment de révolte mais n’excuse en rien les débordements de violence.
- La déresponsabilisation par le déterminisme géographique : l’Etat a certes fait construire des quartiers dont on peut contester le confort et l’esthétique, mais la responsabilité de la multiplication des tags et des dégradations à l’intérieur des immeubles revient à certains habitants eux-mêmes.
- La déresponsabilisation par le déterminisme économique : fabriquer un cocktail Molotov n’est pas le meilleur moyen de trouver un emploi, mettre le feu à une banlieue n’est pas le meilleur moyen de combattre la discrimination à l’embauche,
- La déresponsabilisation par le combat politicien : en démocratie, la politique d’un gouvernement peut être contestée. De là à rendre personnellement responsable un ministre de la moindre voiture brûlée plutôt que d’accuser son auteur réel, il y a un pas que nous ne pouvons franchir.
- La déresponsabilisation par le déterminisme ethnique : l’intelligentsia des salons gauchisante est prête à brandir le carton rouge du racisme à quiconque essayerait de réfléchir aux conséquences d’une immigration incontrôlée.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00
Le SMIC correspond à 61% du salaire moyen en France. Le salaire minimum correspond à 36% aux USA et 43% au Canada du salaire moyen. Un jeune des banlieues en apprentissage  ne pourra jamais prétendre à un boulot qui lui sera un marche-pied pour l'avenir. Il restera toujours à la porte. Goucho m'a déjà voué aux gémonies...

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2005 5 11 /11 /novembre /2005 00:00
On s'aperçoit que la France est dans le dernier tiers des pays où il est le plus difficile d'embaucher et de jouer sur les horaires de travail. Elle remonte la pente pour ce qui est de la facilité de licencier mais sans toutefois obtenir un classement digne de son rang.
La France reste l'un des pays du monde où la rigidité de l'emploi est la plus grande.
CLASSEMENT    PAYS    INDEX
5        USA             3
18    United K.        14
22    Switzerland     17
139    France            66
140    Greece            66
142    Spain               66
146    Tanzania        69
147    Chad            72
155    Niger            90

Partager cet article

Repost0