Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 10:00

La période actuelle avec la figure de Hollande et l'engouement pour Mélanchon me replonge dans les années 70 ou 80, ou je ferraillais, même si j'avais le coeur à gauche, pour défendre le capitalisme américain face à l'impérialisme soviétique que mes amis de gauche renvoyaient à l'époque dos à dos. Je me souviens de cette belle intervention de Rocard, responsable du PSU, qui avait dit avec courage  à l'époque. "Entre la Russie et l'Amérique, je choisis l'Amérique." Je me souviens des harangues de Marchais. Mélanchon est son reflet, dépouillé des oripeaux du parti et de l'ouvriérisme.

Avec Mélanchon et Hollande, la gauche retrouve l'ardente fièvre des possibles. Je repense à ce livre de Jean-François Revel "La grande parade". La ferveur de gauche malgré les démentis de la réalité ne s'est jamais étiolée en France. Les communistes ne se sont jamais tout à fait amendés. Cette fièvre tournée vers un avenir idéalisé est son moteur essentiel. Même si en matière d'expérience, on a du mal à trouver des réussites probantes, la gauche française propose de soigner le mal par de plus grands maux encore, en se targuant de faire le bien. Elle est la plus créative des gauches du monde. Elle a inventé en quelques années : l'Altermondialisme, le Anti(Néo)libéralisme, l'Indignation. Ces notions aussi essentielles et sans doute bien vaines sont établies dans le langage courant. Ce nouvel éclairage sur le monde ne semble pas encore avoir propulsé notre pays vers un meilleur avenir. Ses prophètes sont, par exemple, le quarteron discret de généraux du Monde diplo qui se plaint de l'ostracisme des médias à travers les "nouveaux chiens de garde". On peut compter en plus Alain Badiou, Stéphane Hessel et bien d'autres encore. Devant cette gauche si créative, qui joue des coudes sans se laisser effleurer par le doute, produit parfois de l'université française, la droite est hypnotisée. Elle s'en inspire souvent : impôts, taxes, règlementations multiples... car entre constructivistes, on trouve un terrain d'entente. Même le libéralisme, au mépris de l'histoire, semble frayer avec le fascisme et l'autoritarisme. Ainsi, même si la gauche perd les élections, sur le plan du marketing des concepts et du marché des idées : chapeau bas !

Goucho membre du conseil scientifique d'INEGAL

Pigiste au Monde Platonique,

Conseiller d'Antialternatives philosophales,
Professeur émérite à l'université de Paradis...

 

capitalismdead.png

Partager cet article

commentaires