Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 22:19

Il existe un cliché économique qui consiste à affirmer sans nuance qu'une monnaie forte nuit aux exportations, alors qu'une faible monnaie est profitable. Une monnaie faible, si elle profite principalement aux entreprises exportatrices nuit au pouvoir d'achat des consommateurs. L'un dans l'autre les effets positifs atténuent les négatifs. Voir référence.

Monnaie faible

 

Une monnaie forte permet de diminuer l'inflation et permet aux consommateurs de visiter le monde sans contraintes. Les effets positifs équilibrent les effets négatifs.

 

 

monnaie forte

 

Les consommateurs achètent des produits dont le prix diminue avec la monnaie. Les entreprises doivent s'adapter, voire diminuer leur prix. Les consommateurs gagnent en pouvoir d'achat.

 

  Des pays comme la Grèce, le Portugal ou la France, avec une monnaie surévaluée comme l'euro, face à la concurrence de l'Allemagne dont la monnaie est sousévaluée, ont du mal à vendre leurs produits à l'étranger. L'Allemagne, elle, a des exportations mirifiques, mais sa situation intérieure est morose en comparaison.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans fondations
commenter cet article

commentaires