Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 22:54

La Main invisible est une métaphore. Cette métaphore puissante a été maintes fois décrites afin de lui donner une existence plus concrète. Cette métaphore a connu le plus extraordinaire destin possible pour une métaphore : elle a été démontrée mathématiquement. C'en était trop pour ceux dont l'économie doit toujours être subordonnée à l'utopie... Ce fut le début de son déni !

Pour Pierre Garello dans l'excellent Dictionnaire du Libéralisme, "les doigts de la main Invisible ne sont autres que les règles de la propriété, du contrat et de la responsabilité".

La gauche rejette la notion de Main Invisible. On la comprend, cette métaphore de la coopération joue sur sa chasse gardée : collaboration et coopération. De plus, il est à la gauche difficile de concevoir un ordre non créé de toutes pièces.(Garello)

L'argument le plus fort contre la Main Invisible, qui a donné à la gauche plus d'aplomb, ces dernières années, pour la railler plus encore, est celui de Joseph Stiglitz. La Main Invisible ne peut s'appliquer que dans des conditions optimales. Ces conditions n'étant jamais réunies, la Main Invisible n'existe donc pas.

En 1983, Gerard Debreu obtient le prix nobel d'économie avec ses travaux mathématiques sur la théorie générale des prix en décrivant les conditions d'application possible de la Main Invisible.. "In this model, Arrow and Debreu managed to prove the existence of equilibrium prices, i.e., they confirmed the internal logical consistency of Smith's and Walras's model of the market economy."

Paradoxalement, cette approche d'une théorie donne à ses adversaires des armes à une contre argumentation : Les conditions à l'équilibre des prix de Debreu ne sont jamais atteintes. Ainsi la belle métaphore élévée au firmament de la théorie, est plongée dans le déni.

La Main Invisible me paraît toutefois la chose la plus concrète du monde. Travaillant dans une zone industrielle, il me suffit de jeter un oeil par la fenêtre. Je distingue le jeu continu des véhicules de livraison, des jardiniers, des vitriers qui s'affairent pendant que dans les bureaux, les employés de banque gèrent les comptes de leurs clients, les ingénieurs connectent des ordinateurs sur des réseaux complexes... La chanson de Dutronc "Il est 5 heures, Paris s'éveille" m'en paraît une bonne illustration. Celle-ci est la faculté à faire que chaque jour les trains arrivent à l'heure, qui'il y ait de belles fleurs sur les balcons et que chaque matin le pain soit savoureux. Dans le cas du dernier tsunami, la Main Invisible a été abattue. Ce fut la faculté de résilience des Japonais qui la redressa rapidement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans fondations
commenter cet article

commentaires