Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 20:50

Je relisais cette citation sur le blogue de Chevallier qui me semblait bien résumer la situation actuelle. "Les malheureux 7,7 millions de petits Suisses sont attaqués par les 300 millions de barbares ignares qui les cernent et par l’hyper puissance américaine sous le prétexte que cette réussite serait le fait d’un paradis fiscal condamnable alors que règne chez eux l’enfer fiscal dont les effets négatifs sont accentués par les erreurs commises par leurs dirigeants sur le plan économique."

Genève bruisse de la venue de riches Français qui passent le cap de l'évasion fiscale légale et s'installent ici. Les plus cyniques des banquiers privés souhaitent même la victoire de Hollande afin qu'il y ait encore plus d'exilés français à Genève. Ceux-ci profitent du cordon sanitaire qu'a créé Hildebrand en arrimant le franc suisse à l'Euro. Cette subtile manœuvre, qui était en apparence une bévue économique, maintenait en plus la Suisse dans la cour des grands. La venue de ces étrangers a permis d'équilibrer cette balance financière. Hélas, la gauche en ce sens là a raison, (fait rare pour ne pas être noté) la droite Européenne soutient bêtement les banques. Ainsi l'UDC qui ne pouvait supporter que le directeur de la Banque Nationale Suisse ait l'audace de demander aux banquiers voyous, comme l'UBS et le Crédit Suisse, de respecter le ratio de fonds propres a réussi à le "dégommer".

On comprend les Français qui s'exilent. Un président élu comme Sarkhozy sur un mode conservateur parle, lui aussi, de taxer les riches. Il veut même mettre en pratique ce fleuron de la pensée économique et alternative : la taxe Tobin. Ainsi, les perspectives sont noires pour les détenteurs de capitaux. Les banques privées suisses sont les derniers refuges du libre capital avant que les Big Brother réussissent à faire remonter les informations sur un mode automatique. Le secret bancaire, incompréhensible pour Goucho, est une invention qui a plus à voir avec les droits de l'homme qu'avec l'exploitation de celui-ci. Les États soutenus par la gauche s'empressent de la détruire. Les riches devront aller à Singapour pour trouver le salut. Les rêves de décroissance au sens économique sont assurés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires