Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 19:37

Cette drôlatique description de Jaurès est d'Yves guyot qui fut en son temps adversaire de Jaurès.

"En 1885, on vît arriver à la Chambre nu petit homme, une épaule plus haute que l'autre, mal nettoyé, la chevelure et la barbe d'un jaune aussi peu défini que le pelage du cheval de d'Artagnan, clopinant, inquiet, furetant partout, fouinant dans tous les groupes, l'œil quêteur, se fermant devant tout regard direct par un tic convulsif : on sut qu'il s'appelait Jaurès"

Pendant la campagne électorale, on a rapproché souvent Jaurès à Mélanchon. Il est vrai, toutes proportions gardées, si on transpose l'échiquier politique de l'époque, Mélanchon n'est pas loin de Jaurés. Je ne vois pas d'équivalent à Clémenceau. il faut dire qu'en ces temps, le socialisme n'avait pas encore fini de coloniser les bancs de la gauche.

Les socialistes en s'associant aux radicaux firent battre Guyot qui perdit son mandat de député.

  "Ceux-là se font anarchistes qui, ne trouvant pas la justice dans l'ordre capitaliste, s'imaginent, sur la foi de M Yves Guyot, qu'ils ne trouveraient pas la liberté dans l'ordre socialiste. En sorte que c'est nous qui faisons contre l'anarchie, je parie de L'anarchie doctrinale, la seule propagande efficace. (Jean Jaurès)"

Guyot reprochait à Jaurès son opportunisme, sa faculté de dire tout et son contraire, et son opposition molle voire son soutien au boulangisme...

M. Jaurié Callau oublie qu'au moment où tous les républicains sincères, où certains des socialistes même du parti possibiliste, s'unissaient pour sauver la France du retour à la dictature, M. Jaurès, qui voulait maintenir pour lui toutes les portes ouvertes, votait contre les poursuites du général Boulanger...

M. Jaurès était tout à tait propre à y répondre. Ses qualités d'obscurité habituelle ne pouvaient que lui servir dans une polémique de ce genre. En noyant l'accusation et son argumentation dans un torrent de mots où personne ne se reconnaît, à commencer, par lui, il peut échapper à ceux qui se contentent des apparences et ne serrent pas les questions. M. Jaurès déclara que « l'expropriation politique de la bourgeoisie est la condition nécessaire de son expropriation économique ». C'est l'air connu de Marx.

M. Jaurès a le plus profond mépris des faits et des chiffres. C'esl une force. Dépourvu d'esprit critique pour les autres, il suppose que les autres en sont dépourvus pour lui-même. Il ne pense que quand il parle : il est un des fils directs de ces sots de l'université du moyen âge qui pendant des siècles ont pris et ont fait prendre des mots pour des réalités. Il prononce avec solennité des formules comme celles-ci : « Affranchissons l'individu par ta souveraineté de la nation. »

Tirés de la Comédie socialiste.

Mais, l'article qui m'a le plus surpris est celui paru dans le Figaro. et écrit par Max Gallo. Sa biographie "Le grand Jaurés" fait 500 pages. Elle est une des plus riches qui se puisse lire et l'une des plus hagiographiques.

"La voix de Clémenceau vibre, aiguë. Il exprime le coeur de sa philosophie, de sa morale : «L'individu saura réformer de lui-même le cadre qui lui convient sans s'inquiéter de vos prophéties. Vous nous avez dit : "Faites comme les hommes de la Grande Révolution, choisissez votre bord." Il y a longtemps que j'ai choisi : contre vous et pour le juste et libre développement de l'individu. Voilà le programme que j'oppose à votre collectivisme.» ...Clémenceau ne se trompait pas.

Connaissant son Jaurès sur le bout des doigts, c'est Max Gallo. lui-même qui lui oppose le visionnaire Clémenceau.

Partager cet article

Repost0

commentaires

CLOVIS SIMARD 20/05/2012 21:00


CLOVIS SIMARD ‏@CLOVISSIMARD 


LE GOUVERNEMENT  CHAREST LEMAUVE A INSTAURÉ AU QUÉBEC UN RÉGIME TOTALITAIRE !! LA VIOLENCE ?