Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 17:22

Je suis régulièrement "Ce soir ou jamais". C'est mon Sitcom à moi, ma Commedia d'ell arte, avec des personnages relativement typés. D'un côté des gens de droite ou de non gauche font face à des gens de gauche serrés sur le banc de face. Parmi cette assemblée, on trouve toujours un philosophe, un écrivain ou un homme de théâtre. Il est rare que le théâtreux et le philosophe soient du côté droit du petit hémicycle. Souvent, un intellectuel de droite ou un libéral éminent se fait moucher par un histrion de gauche. C'est la règle de cette émission qui fait remonter en surface tous les clichés de gauche. Je me réjouis de constater souvent la bonne tenue des débats ou malgré l'outrecuidance de certains arguments, la plupart du temps, les participants conservent leur calme. J'ai noté deux moments frappants ces dernières semaines. Le premier, c'est la critique courageuse de Michel Onfray envers Mélanchon. Onfray a pris de la graine avec Camus. D'ailleurs, ses difficultés commencent avec cette interview où il lui est reproché de détruire l'icône Sartre et Simone de Beauvoir. Le second moment, c'est ce pied-de-nez au ronron de l'émission, quand on demande au comédien Pascal Elbé, ce qu'il pense des salaires des grands patrons. Sa réponse est inattendue. Tout juste s'il ne trouve pas cela normal. Mathieu Laine déclare tout surpris : "si cette émission n'existait pas, il faudrait l'inventer."

Partager cet article

Repost0

commentaires