Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 19:24

Le vote des Suisses contre les minarets a été une surprise. Ici à Genève, nous donnions peu de crédit à cette initiative. Je ne crois pas qu'il y ait de la peur. Même si les Suisses éprouvent les mêmes angoisses que tous les peuples européens devant la montée de l'islamisme radical. Il est vrai que la question était un peu absurde puisqu'il est possible avec l'arsenal des lois actuelles de contrecarrer à la construction de minarets. Si l'UDC n'y allait pas par quatre chemins en désirant freiner l'islamisation rampante, les créateurs de l'initiative intelligemment avait présenté celle-ci comme une manière de lutter contre l'islamisme radical et les minarets à l'instar de Abdelwahab Meddeb comme des symboles guerriers. L'UDC, en bonne vieille droite autoritaire, me paraît dangereuse dans ses initiatives à vouloir briser le consensus démocratique suisse, à concentrer l'exécutif et à renforcer les prérogatives de l'État.
Les Suisses ont répondu dans ce sens : le minaret comme symbole guerrier. Je ne crois pas qu'il y ait des consultations équivalentes en Europe. Et s'il y a un pays européen où il fait bon vivre en tant que musulman, c'est bien la Suisse. On écoutera l'intervention d'
Abdelwahab Meddeb sur France-Culture, le vendredi précédant le vote. On lira le compte rendu d'Yvan Rioufol qui me paraît plus proche de la réalité que les diatribes bien françaises sur la peur. Ce vote pour Daniel Pipes est un gage d'espoir. "Pour ces raisons, le vote suisse représente un possible tournant décisif pour l'islam européen."
Quant au vote soit disant anti-frontalier qui avait fait couler beaucoup d'encre, il y a quelques semaines, leurs prétendants ont été balayés ces dernières semaines. Les Genevois ont approuvé une initiative coûteuse  (Le CEVA) permettant de relier Annemasse et la gare de Genève.
Genève étant une petite ville, il m'est arrivé d'avoir des conversations téléphoniques avec Hervé Falciani, que je prenais pour un type tout à fait sympathique, solide dans ses compétences et très posé. En écoutant cette vidéo, qui tente de dédouaner cet espion fiscal à la solde du gouvernement français, la surprise céda la place à l'agacement de voir l'État se comportait comme une bande de receleurs (pour employer l'expression du gouvernement suisse).

Partager cet article

Repost 0

commentaires