Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 00:07
On ne devrait pas dire "réchauffement climatique". En effet, il existe deux types de réchauffement climatique. Le premier est le réchauffement périodique provoqué par les mystères de notre planète. Le second est conséquence de l'activité humaine. Le premier est peut-être pour 80% dans le "réchauffement climatique". Le second serait une portion congrue du grand réchauffement climatique. Sans doute 20%. L'énoncé du vocable "réchauffement climatique" suppose que par définition le réchauffement climatique serait provoqué principalement par les émissions de CO2. On lira avec attention le bel article de David Evans, "I Was On the Global Warming Gravy Train", un scientifique qui y a cru. "J'ai récemment parié $6.000 que la cadence du réchauffement global ralentirait dans les deux décennies suivantes. L'émission de carbone pourrait être la cause dominante du réchauffement global, mais je compte sur une probabilité de 20% plutôt que les 90% des évaluations de l'IPCC.
Imaginez le scénario suivant. L'émission de carbone entraîne une hausse des températures, peut-être 0.05 C/decade. Mais la cadence du réchauffement actuelle de 0.20C/decade est principalement due à une cause normale, qui en 15 ans s'est réalisé puis va s'inverser. Ainsi vers les 2025, les températures globales vont commencer à baisser. En attendant, sur la base de modèles et non d'observation d'un petit groupe de climatologues  (parce que le petit réchauffement dû à l'émission de carbone est masqué par le plus grand réchauffement normal), le monde va avec dévouement payé un énorme coût pour limiter l'émission de carbone."
 
Le réchauffement climatique (provoqué par l'homme) - est un sujet élastique, préjugeant de toutes les possibilités d'intervention. Un billard pour les politiciens en manque d'inspiration! Il faudra attendre 2025 pour dégonfler la baudruche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans vu-entendu
commenter cet article

commentaires

Vincilian 18/06/2007 13:52

Il y a beaucoup à débattre sur ce sujet, encore des chiffres aléatoires donnant cette fois une part minime du réchauffemment aux activités humaines...
Tout ceci m'interroge quand à l'auteur de cet article américain ? je viendrais pas m'étonner que certain la bas tente de minimiser ce qui est maintenant plus qu'un constat...
Je pense que plus que jamais nous devons faire preuve de précaution vis à vis d'information de ce type, qui relayées à grande échelle risque de mettre à bas toutes les tentatives de reveils des peuples et des décideurs concernant un problème mâjeur, enjeux de nos sociétés et de notre relation à la terre dans toute sa fragilité.