Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 00:10

Voici un quadrant magique (rapidement ébauché) concernant les mystères de la campagne. Deux axes : le protectionnisme et son contraire, le libre-échangisme, de haut en bas le libéralisme et son contraire  : l'Étatisme. La variable "libéralisme" me paraît trop large pour comprendre les tendances de chacun même si le libre-échange est indissociable du libéralisme. Le protectionnisme a souvent un corollaire: le nationalisme. Dans le cas des candidats Bayrou et Royal, ils sont portés à l'étatisme, mais ne rejettent pas le libre-échange. La gauche a même une tradition antiprotectionniste avec Delors et Pascal Lamy (que Bayrou aimerait bien comme premier ministre), du point de vue des relations internationales, alors qu'elle est fortement étatique et régulatrice dans ses frontières. La droite d'inspiration gaulliste a une tradition étatique. De plus, avec Villepin, elle a provisoirement réhabilité le patriotisme économique. Quant à Le Pen, sur le papier et à l'intérieur des frontières, son programme est économiquement le moins étatique des candidats, mais il est à la fois très protectionniste et très nationaliste. (voir la critique de Garello)
La politique d'immigration poussée au maximum en est un exemple, le rejet de l'Europe un autre. Du point de vue de la liberté des moeurs, le programme de Le Pen est conservateur et antilibéral : abrogation de la loi sur l'avortement, contre le mariage homosexuel et la libéralisation des drogues...
Selon Nicolas Baverez ("Pourquoi je vote Nicolas Sarkozy"), "Les options autoritaires, protectionnistes et xénophobes promues par le leader du Front National parachèvent le divorce de la France d'avec le monde moderne."
On comparera les quatre programmes des candidats en cliquant sur ce lien. Un programme authentiquement libéral flirterait avec le coin en haut à droite de la figure ci-dessus, mais cela est une autre histoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires