Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 00:15
Jacques Marseille cite Frédéric Bastiat. C'est assez rare pour être remarqué! C'est la métaphore du commerce extérieur. Je ne l'ai pas trouvé chez Bastiat mais Yves Guyot l'a largement commentée. La sempiternelle balance du commerce serait une métrique attrape-nigaud!
"Il faut enfin rappeler cette fable que racontait l'économiste français Frédéric Bastiat dans les années 1840, qui résume tous les clichés que véhicule la position commerciale de la France. Il était une fois un capitaine au long cours qui acheta avec talent pour 1 million de francs de vin de Bordeaux pour l'exporter en Angleterre. La douane, vigilante, enregistra cette exportation pour 1 million. A Londres, la marchandise séduisit tellement les Anglais qu'ils en offrirent en livres sterling l'équivalent de 2 millions de francs. Bon commerçant, notre capitaine décida de les consacrer à l'achat de cotonnades qu'il choisit si bien que les fabricants de vêtements lui en offrirent 4 millions. Certes, notre capitaine avait fait fortune, mais il fut emprisonné pour cette activité coupable qui avait creusé le déficit commercial du pays de 3 millions de francs..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans vu-entendu
commenter cet article

commentaires