Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 13:47
Lors du débat intéressant du 26.02 dans l'émission du Grain à Moudre, la discussion porte sur le bilan de Sarko et sur sa "propension" à être libéral. L'intéressé ne s'en vante qu'à hauteur des 3% de votants pour Madelin en 2002. Les autres raisons de ne pas le voir comme un libéral seraient:
  • - son protectionnisme affiché,
  • - les résultats de sa politique avant en 93 l'arrivée de Juppé qui parlait d'ardoise salée,
  • - ses lois anti-racolages où on voit l'État s'immiscer dans les questions sexuels,
  • - les lois qui punissent les propos contre l'homosexualité...
  • - son choix de directeur de campagne (Henri Guaino) selon Douce de Franclieu
  L'avantage que Sarkozy a pour l'instant, par rapport à Ségo, c'est qu'on se pose la question du libéralisme à son propos.
The Economist est toujours sous le charme de Sarkozy. Un dernier article propose une critique positive de son livre Témoignage.  L'amour déclaré par Sarkozy pour les Etats-Unis le fait passer pour un politicien français original. L'article conclut "The question is whether the French are ready to take on Mr Sarkozy".
En complément, on pourra lire l'analyse de Sarko par Guy Sorman qui met en exergue sa singularité et ses points communs avec Chirac.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires