Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 00:12
Le paradigme du bonheur à somme nulle est ancré dans notre vision du monde. Il est difficile de considérer qu'un gain ne s'accompagne pas d'une perte par un jeu de vases communiquants. Au plan macro, il se distingue par exemple à travers notre vision du réchauffement climatique et de l'écologie. Dans notre subconscient, il apparaît impossible que nous ayons un si important niveau de vie sans piller d'une certaine façon, les ressources naturelles de la planète, voire sans dégréver en négatif l'avenir de celle-ci. Dans ce paradigme, le réchauffement climatique apparaît à point nommé pour nous punir de notre trop-plein de richesse et mettre en exergue notre sentiment de culpabilité. Au niveau international, notre richesse, forcément arrogante ne peut que provenir, non pas d'une ténacité à améliorer notre productivité de chaque jour mais plutôt d'un pillage récurrent des ressources des pays les plus pauvres de la planète.
Au plan national et social, la lutte des classes suppose que si le patron s'enrichit, c'est en exploitant la sueur de ses employés. "L'effort humain porte un bandage herniaire et les cicatrices des combats livrés par la classe ouvrière contre un monde absurde et sans loi." Disait magnifiquement et pompeusement Jacques Prévert. Au plan personnel, ce paradigme du jeu à somme nulle apparaît parfois sous l'expression d'une jalousie mal placée impliquant un manque de générosité. Exemple: un professeur peut se vexer qu'un de ses élèves apprécie le cours d'un collègue autant que le sien. Ainsi, la jalousie que ressent ce professeur, sentiment bien humain est malvenue si ce professeur considère que le fait que l'élève apprécie un autre professeur n'enlève rien à ses qualités personnelles d'enseignant et ne lui fera pas forcément de l'ombre. L'amour d'un enfant pour sa mère ne s'accompagne pas du même désamour pour son père. Ainsi l'amour n'est pas un jeu à somme nulle. L'amour de l'un ne suppose pas que l'autre en soit dépourvu d'un même rapport. De la même façon, notre ambition au bonheur ne se paie pas d'un malheur équivalent pour une autre personne, bien au contraire. Notre richesse est un moteur de nature à tirer les autres dans le même sens. S'il y a des gens heureux, ce n'est pas forcément au détriment des autres. La porte est ouverte...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans fondations
commenter cet article

commentaires

politic-tac 23/03/2007 15:03

Une petite compilation des affiches électorales de ces 30 dernières années, ça vous dis? Alors venez faire un tour par ici.