Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 09:22
J'ai signé la pétition suivante  (celle-ci remporte un franc succès: 2900 signataires à ce jour)proposée par les Ateliers du Gué car ma micro-activité d'éditeur indépendant me confronte fréquemment à cette question: je suis pieds et poings liée aux tarifs postaux et ceux-ci sont volatiles et ambigus. Lorsque la Poste est bienveillante, le livre de 15-20 € est expédié pour 2.90 €. Lorsque le responsable de la Poste applique les tarifs les plus stricts, il m'arrive parfois d'envoyer mes livres à partir de l'étranger car l'envoi correspond au même tarif (soit environ 5 euros). Lorsque la Poste propose de restreindre son offre et privilégier les envois rapides en masse, que fait-elle des envois uniques et peu urgents qui sont aussi au coeur de son métier? Les arguments de la pétition sont proches de l'artillerie lourde car elle propose un nouveau tarif spécifique et particulier pour les livres afin soit disant ne pas freiner la diffusion de la culture par le livre. Je ne vois pas pourquoi le livre ferait exception face à une petite boîte de Bêtises de Cambrai. Le problème de fond est un manque de concurrence et, face aux régulations qui leur sont imposées, une incapacité des sociétés à être suffisamment flexibles pour générer des marges sur des petits marchés.  Pour préserver la marge des petits libraires, il ne me resterait ainsi qu'à augmenter de façon drastique le prix du livre. (Une augmentation des frais de port de 2 € nécessiterait environ une augmentation de plus de 4 Euros du prix de vente du livre). A la manière de la vulgate antilibéral: "Le manque de libéralisme profite aux riches".

Partager cet article

Repost0

commentaires