Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 19:10
Il y a deux sortes de droit à la Paresse. Le droit à la Paresse "socialiste" qui grâce à la bienveillance d'un état salvateur me pousse à prendre des congés. Il me reste à vivre de peu sans avoir trop d'ambition grâce aux salaires (faibles mais sûrs parfois) que mon travail dans cet environnement réglementé finit par me délivrer...
Le droit à la paresse de type capitaliste est celui qui peut m'être octroyé par une épargne bien pensée ou par la revente d'un bien sur le marché. Ce dernier type de paresse est un choix à portée de plus en plus de citoyens dans un système capitaliste à plein régime.
L'émission à laquelle participait Jean-Louis Caccomo dans le Grain à Moudre sur le thème du pouvoir d'achat a été peu enthousiasmante. Ce n'est pas la faute de JLC qui s'est peu exprimé: "On ne décrète pas une augmentation du pouvoir d'achat. On ne peut avoir du temps libre et du revenu que si on augmente la productivité...". Celui-ci a même du avaler son chapeau pour ne pas exprimer son désaccord en fin d'émission devant des intervenants qui justifièrent un droit à la paresse par la pollution engendrée par le travail, la compétition individuelle destructrice des relations sociales, l'Amérique laborieuse...
On gardera en mémoire la dernière intervention de JLC reprenant à son compte les théories de Bastiat sur capital et travail. (Harmonies Economiques) "Les actionnaires et les dividendes ne sont pas un revenu indu. Le capital est du travail cumulé. Séparer capital et travail c'est entrer dans un clivage marxiste qui n'est pas pertinent." On lira le message de JLC à propos de l'émission, à réécouter ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires

drzz 01/02/2007 17:43

Thuram retourne dans son club de foot et nous fout la paix.

Solo 01/02/2007 12:46

Dans son édition du 31 janvier 2007, Le Parisien publie une interview de Lilian Thuram.
Celui-ci y raconte son entrevue avec N. Sarkozy, en 2005, après les émeutes.

 

Selon le footballeur, N. Sarkozy lui aurait tenu ces propos: "M. Thuram, ceux qui créent les problèmes en banlieue, ce sont les noirs et les arabes".

 

Je pense qu'il serait important de diffuser cette information.

 


http://fr.news.yahoo.com/31012007/202/thuram-sarkozy-a-une-vision-raciale-des-gens.html