Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 00:05
Bastiat au Xixème siècle s'étonnait que les Parisiens ne se couchent pas tous les soirs avec anxiété en pensant au lendemain.  "Et cependant tous dorment en ce moment sans que leur paisible sommeil soit troublé un seul instant par l’idée d'une aussi effroyable perspective. D’un autre côté, quatre-vingts départements ont travaillé aujourd’hui, sans se concerter, sans s’entendre, A l’approvisionnement de Paris. Comment chaque jour amène t'il ce qu’il faut, rien de plus, rien de moins, sur ce gigantesque marché? Quelle est donc l’ingénieuse et secrète puissance qui préside à l’étonnante régularité de mouvements si compliqués, regularité en laquelle chacun a une foi si insouciante, quoiqu’il y aille du bien-être et de la vie ? Cette puissance, c’est un principe absolu, le principe de la liberté des transactions." Cette idée est similaire à celle du laissez-faire de Turgot, à celle de la main invisible de Smith puis à celle de l'ordre spontané de Proudhon puis d'Hayek. Murray Rothbard pense que le premier anarchiste à avancer cette idée fut Chuang-tzu en 300 avant JC. Hayek est le théoricien qui a le plus poussé l'idée de l'utilisation des forces spontanées dans la coordination des échanges. En 1958, Leonard Read écrit un texte qui fait école "Moi, le crayon" (I, Pencil) dans lequel il reprend cette idée d'une collaboration admirable entre toutes les forces spontanées d'organisation pour aboutir à la construction de cet objet si banal qu'est le crayon. "Il y a quelque chose d’encore plus étonnant : c’est l’absence d’un esprit supérieur, de quelqu’un qui dicte ou dirige énergiquement les innombrables actions qui conduisent à mon existence. On ne peut pas trouver trace d’une telle personne. A la place, nous trouvons le travail de la Main Invisible." Le concept de l'ordre spontané s'oppose à l'idée que la perfection puisse être atteinte par la planification d'un gouvernement centralisé. Mais attention, le moteur social de la spontanéité ne s'exprime que s'il y a un minimum de liberté!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans fondations
commenter cet article

commentaires