Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 00:00
Sabine Hérold, vous vous êtes illustrée en dénonçant les blocages de 2003. De ce succès est né votre parti, Alternative libérale. Existe-il donc une voie entre Sarko et Ségo?
Absolument, ni l’un ni l’autre ne sont libéraux. Le premier est resté très flou sur ses positions, la seconde n’a pas de pro­gramme.
Où vous situez-vous sur l’échiquier politique?
Dans une troisième dimension, libérale, qui s’élève au-dessus de l’axe gauche-droite, comme en Allemagne ou au Portugal. Nous défendons la liberté individuelle contre un Etat qui veut trop en faire. Nous souhaitons que cha­cun puisse décider davantage.
Quel écho avez-vous chez les politiques?
Bernard Kouchner ou Alain Ma­delin comptent au nombre nos sympathisants, issus de la gau­che comme de la droite.
Qui recommanderez-vous au se­cond tour, où vous ne parvien­drez de toute façon pas?
Personne ne sait aujourd’hui qui y sera. Ni Ségolène Royal ni Nicolas Sarkozy n’ont aujourd’hui un ticket. Le mo­ment venu, nous pencherons vers le candidat le plus libéral, qu’il soit de gauche ou de droite.
Au lendemain de la présiden­tielle, qu’adviendra-t-il du libé­ralisme français?
Comme par le passé, les prochai­nes réformes économiques vien­dront de l’UE, avec la privatisa­tion de Gaz de France ou de la SNCF par exemple. Mais les ré­formes sociales devront venir de l’intérieur. Nous ne voulons pas faire qu’un «coup» en 2007, mais porter la force libérale dans les prochaines décennies.
Paru dans Bilan No 216 Interview de Pierre Dabitz. Voici quelques extraiits.
Bilan est un journal magazine Suisse généraliste et économique plutôt libéral. L'Institut Constant de Rebecque y faisait encore paraître il y a quelques mois des articles particulièrement rafraîchissants.


Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans écologie
commenter cet article

commentaires