Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 00:06
Les Musulmans modérés sont nombreux en France. Ce débat agite parfois les journaux américains. Qui sont les Musulmans modérés? Exemple: Daniel Pipes. Tariq Ramadan, sans les vives critiques de Caroline Fourest aurait pu passer pour l'un d'entre eux. S'il n'y en avait qu'un en France et bien ce serait le courageux Abdelwahab Meddeb.  J'ai du plaisir à écouter chaque semaine l'émission de France-Culture de Abbelwahab Meddeb. J'y ai appris ce 3 décembre que la poésie brève nous venait de Guillaume d'Aquitaine le troubadour resté 15 ans en Andalousie -La mondialisation déjà à cette époque exercait quelques effets-, que l'art déco était né entre New-York et Casa et bien d'autres choses. La semaine précédente nous avait valu la présence de Mohamed Arkoun, parlant de cette plongée dans l'obscurité de l'Islam à partir du XIIIème siècle. Je me souviens de cette discussion avec Finkielkraut où Meddeb enjoignait Finkielkraut à lire les penseurs de tradition islamiques. Avec Meddeb d'autant plus, cela paraît plus motivant que de lire le coran. D'autres émissions dans les semaines précédentes se sont révélés intéressantes: l'originalité de la constitution d'Irak ou la rencontre avec Abdennour Bidar auteur de Self Islam. S'il est encore temps, on écoutera la dernière émission, Bidar ici, Arkoun et l'Irak .

Partager cet article

Repost 0
Published by Goucho - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Le Crédule libéral 31/12/2006 15:08

Merci Jeanne pour vos commentaires. Meddeb a eu pour l'instant des positions courageuses sur l'affaire Redeker et celle du pape.

jeanne Semenic 30/12/2006 20:54

Monsieur, je prends connaissance de votre site par une chaîne de liens et je tombe sur votre éloge de l'émission de M. Meddeb, affirmant que la poésie de Guillaume d'Aquitaine serait issue de son séjour de "15 ans" en "Andalousie". En supposant que Guillame ait effectivement séjourné en Andalousie, le pays des Vandales, selon toute probabilité, et y ait été en contact avec une poésie qui lui aurait inspiré la "poesie brève", j'attire votre attention sur le fait que 1 - lorsque les envahisseurs arabes de Tarik sont arrivés en 711 à l'appel des ennemis du roi wisigoth Rodrigue pour le chasser de son trône, l'Hispania avait derrière elle pour ainsi dire un millénaire de culture romaine et grecque dont les bédoins n'avaient pas même idée. 2 - la "poésie brève" existait dans la poésie latine et grecque... 3 - la poésie amoureuse existait dans la Perse antique, par exemple Louis Aragon s'est inspiré du Medjnoun et Leila, un poème pré-islamique pour écrire son "Fou d'Elsa" où se trouve le fameux vers "la femme est l'avenir de l'homme" , opinion hautement islamique s'il en est... 4 - la société andalouse, fallacieusement présentée comme un "âge d'or" alors que la charia y était appliquée comme ailleurs, était une société pluriethnique, où bien des innovations scientifiques et culturelles dues à des chrétiens ou des juifs ont été confisquées par l'occupant musulman. Ainsi par exemple la philosophie du juif Maïmonide, contraint à la conversion à l'islam, de sorte qu'il est passé pendant des siècles pour un musulman... 5 - comment s'explique la stérilité de cette culture, qui a continué encore 4 siècles à occuper l'Andalousie sans rien produire de tangible ??? Vous voulez laisser un petit os à ronger à des gens qui n'ont absolument rien de concret à montrer, et dont les prétendues productions ne sont que le fruit de leur nature intrinsèque : le pillage, selon le bon exemple de leur modèle... Votre M. Meddeb est plus dangereux que les autres : sous des dehors engageants, il opère une confiscation des acquis et des inventions de NOTRE CULTURE, par un véritable décervelage... Jeanne Semenic