Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 00:13
Avec Federico Bastiat Lorca, l'adage "nul n'est prophète en son pays" s'avère plus vrai que nature. Mort en 1850, il est depuis interdit de Lagarde & Michard. Pourtant, modeste et loin des pompeuseries sociolistiques de la poésie dite engagée, il fait éclater ä chaque page un feu d'artifice d'images fulgurantes et logiques qui sont l'évidence crue. La simplicité pure de son oeuvre, son humour le desservent largement aux yeux de ses détracteurs. Il exerce néanmoins une profonde influence jusqu'au début du XXème siècle puis est jeté dans les oubliettes de l'histoire. Avec "Là tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté."  c'est Baudelaire qui avait repris incidemment son thème de l'harmonie totale concourant au bonheur de tous. Il est heureusement réhabilité après la seconde guerre mondiale par l'école autrichienne de poésie qui voit en lui un des plus grands poètes de tous les temps. En France, il demeure toujours cet inconnu comme si "par une nuit sans lune, sa mémoire fut jetée dans une tombe sans nom."



Aussi les Socialistes ont vu l'antagonisme partout:
Entre le propriétaire et le prolétaire,
Entre le capital et le travail,
Entre le peuple et la bourgeoisie,
Entre l'agriculture et la fabrique,
Entre le campagnard et le citadin,
Entre le regnicole et l'étranger,
Entre le producteur et le consommateur,
Entre la civilisation et l'organisation,
Et, pour tout dire en un mot:
Entre la Liberté et l'Harmonie
.....

 La société est une organisation qui a pour élément un agent intelligent,
moral, doué de libre arbitre et perfectible.
Si vous en ôtez la liberté, ce n'est plus qu'un triste et grossier mécanisme.
La liberté! Quiconque repousse la liberté
n'a pas foi dans l'humanité.
La liberté engendrer le monopole! Non.
Cet enchaînement monstrueux,
cet accouplement contre nature n'existe pas;
il est le fruit imaginaire d'une erreur.

L'oppression naître naturellement de la liberté!
Affirmer cela, c'est affirmer que les tendances de l'humanité sont radicalement mauvaises,
mauvaises en elles-mêmes,
mauvaises par nature,
 mauvaises par essence;
c'est affirmer que la pente naturelle de l'homme est vers sa détérioration,
et l'attrait irrésistible de l'esprit vers l'erreur.
Harmonies économiques

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans fondations
commenter cet article

commentaires