Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 21:40
Invité par le think-tank suisse avenir-suisse, Sabine Herold, ce 8 octobre, s'exprime sur la création et les ambitions d'Alternative Libérale. Elle brosse avec humour le portrait d'une France où la lutte des classes est la grille de lecture, face à d'odieux patrons exploiteurs et des libéraux prédateurs. Elle ébauche l'histoire de ce parti né des premières manifestations de Liberté-Chérie.  Après une tournée dans les think-tanks américains, la question de ceux-ci était : "quand allez-vous créer un parti?" Aujourd'hui, cela est chose faite. Entre rose et bleu, le violet est la couleur d'Alternative Libérale. Le parti est jeune et commence à avoir de plus en plus de résonance. Optimiste, elle imagine qu'Alternative Libérale à terme pourrait prendre la place d'un parti comme l'UDF et avoir d'ici une dizaine d'années quelques ministres au gouvernement et surtout exercer en tant que pourvoyeur d'idées une influence importante sur la politique française. Citant l'affaire Redecker, elle avance que la liberté d'expression n'est pas négociable. Elle rappelle quelques axes du programme d'Alternative Libérale : instaurer plus de proportionnel, éviter le cumul des mandats, donner plus de poids à la représentation parlementaire, instaurer la "flat-tax", dans l'éducation donner plus de liberté aux chefs d'établissement pour choisir leurs enseignants... Choisir une salle à Paris comme celle de la Cigale pour le congrès annuel est une manière de donner une image plus "Rock'n Roll" du libéral. Insister sur l'implantation du parti dans de multiples villes de province avec 8 congrès régionaux est une manière d'ancrer un parti libéral en France. S'organiser à partir de compétences internet, prendre place sur la toile à la manière de "cyber-militants" est une des fondations de l'organisation. Un auditeur suggère qu'Alternative Libérale devra être patient car il va à l'encontre de plusieurs siècles de colbertisme. L'audience, conquise, rappelle pour conclure que vue de Suisse, la France semble parfois oublier une de ses valeurs fondamentales: la Liberté. (Voir photos ici)
Ce qui est bien avec Alternative Libérale, c'est que le libéral optimiste et crédule peut exprimer son soutien haut et fort pour ce parti sans que Goucho se tape la tête contre les murs, gueule comme un putois contre Sarkozhy et la remise en cause des acquis sociaux. Le mot libéralisme, si on l'accompagne de quelques rappels historiques, provoque bien chez lui quelques étranglements apocalyptiques mais il ne menace plus de descendre dans la rue pour protester. Alternative Libérale progresse!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires