Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 00:09
Un petit air de liberté souffle sur la Suède. Il est vrai que pour Goucho, il est impossible de penser qu'un pays qui vient de basculer à droite puisse se sentir plus léger. Pourtant c'est certainement le cas même si Reinfeldt ne remet pas pour l'instant en question le côté mamelle universelle de l'État suédois. Faisons connaissance avec les trois partis qui composent pour l'essentiel cette coalition.(Raconté par Johan Norberg)
  • Moderaterna (libéraux-conservateurs)
Depuis que Fredrik Reinfeldt a pris les rênes du parti, celui-ci s'est déplacé vers le centre devenant plus libéral et moins conservateur. Que les antilibéraux se rassurent, le parti vainqueur a abandonné ses plans de dérégulation du marché du travail et maintenant il caresse les syndicats "dans le sens du poil", il veut bloquer la privatisation des hôpitaux et promet de dépenser encore plus que les démocrates sociaux sur les services publics d'assistance sociale. Le parti est également revenu à une politique plus restrictive avec les réfugiés.
  •         Folkpartiet (social-libéral)
Ceci était le parti libéral par excellence qui a combiné l'économie de marché avec des interventions en faveur de la tolérance. Mais sous la conduite de Lars Leijonborg, ce parti est devenu plus protectionniste et s'est concentré sur la partie sécuritaire favorisant la loi et l'ordre.
  •         Centern (rural-libéral)
Ce parti était auparavant en faveur des subventions et du protectionnisme et il était opposé farouchement à l'énergie nucléaire. Mais il était également en faveur de la décentralisation, de droits de propriété renforcés et de l'esprit d'entreprise. Et sous Maud Olofsson, c'est la dimension centriste qui s'est affirmée. Le parti a mis en sourdine son opposition à l'énergie nucléaire et à la déréglementation de l'agriculture. C'est le parti le plus libéral de la coalition et il est désormais le troisième parti de Suède.Il s'oppose aux tentations par trop sécuritaires, aux modalités de surveillance et il est en faveur de l'égalité des droits pour les homosexuels. En même temps, Centern est maintenant le seul parti qui parle d'ouvrir le marché du travail et il est le plus ardent de tous pour valoriser l'esprit d'entreprise. Il est représenté à Stockholm par le jeune député nouvellement élu, Fredrick Federley qui vante le libre marché et souhaite limiter les prétentions du gouvernement,. Celui-ci est pour la "Flat-tax" et veut supprimer le contrôle des loyers. Il est aussi un fervent lecteur de Ayn Rand.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires