Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

14 juillet 2006 5 14 /07 /juillet /2006 00:02
L'Institut Constant tente de résumer les principes essentiels du libéralisme en quelques pages. Il n'est pas si évident de se déclarer libéral. En relisant la fable de la Fontaine "Le loup et le chien", le libéral aspire à la liberté tel le loup (entre libéralisme et étatisme, le loup serait plus gras que le chien) et le chien se vante du confort dont il jouit. "L’ensemble de la philosophie libérale repose donc sur une prémisse sans équivoque, impliquée par l’idée même de liberté : la primauté de l’individu."  Respect des droits individuels à commencer par la vie et la propriété de soi."
La paresse incite parfois à suivre et à se fondre dans la masse. A déléguer le pouvoir à une gouvernance la plus large possible voire à un gouvernement mondial. "Le libéralisme reconnaît le danger de cartelliser ou de centraliser le pouvoir politique... L'évolution de l'Union Européenne comme de tous les étas fédéraux l'illustre à profusion."
Une autre paresse réside dans la propension à en appeler à la responsabilité de l'état, surtout lorsque l'on a profité parfois de ses largesses. "L'Etat est par nature prédestiné au gaspillage. Il prend invariablement ses décisions selon des critères arbitraires, car il ne les fonde pas sur un marché ou sur un échange, mais sur la contrainte."
Il est facile de tomber dans le piège confortable du moralisme et à regarder les autres comme d'indignes représentants de l'humanité alors que nous nous croyons exemplaires. Ainsi, la propension à moraliser ou à se mêler de ce qui ne nous regarde pas, à savoir l'échange libre entre deux individus. "les richesses n'existent pas d'emblée, mais prennent  toujours leur source dans l'effort individuel, ce qui exclut toute prétention morale d'autrui à leur égard puisque sans l'effort de celui qui les a créees ces richesses n'existeraient pas."
Difficile d'être un libéral, on peut parfois tomber dans le douce facilité de jouer les victimes et de tenir les autres pour responsable de ses propres erreurs. On peut avoir un autre penchant, variante du précédent, celui de tenir des forces obscures pour responsable de ses malheurs. (voir Raymond Boudon)

Partager cet article

Repost0

commentaires

lesampras 26/07/2006 19:25

Ta gueule le gaucho! Tu dis de la merde, à partir du moment où tu es anticapitaliste tu ne peux pas être libéral.. Le libéralisme inclue la propriété privée, si tu ne trouve pas normal qu'un mec qui hypotheque sa maison pour pouvoir monter sa boite et qu'apres 10 ans il puisse enfin jouir de la richesse qu'il a crée (étant detenteur du capital de son entreprise), alors va chez les trostskistes.. Et vite, avant que je te mette au four!

Diego 25/07/2006 21:15

Depuis quand être de gauche et être libéral, c'est contradictoire? le libéralisme politique et économique est une valeur de gaucheJe suis de gauche, anticapitaliste mais pour la mondialisation libre-échangiste comme moyen de maître fin au nationalisme et au grand capital congloméré. Il y a une différence entre capitalisme et libéralisme, chose que beaucoup ont du mal comprendre...

Bastien 19/07/2006 02:33

"les richesses n'existent pas d'emblée, mais prennent toujours leur source dans l'effort individuel"

Il s'agit d'un point essentiel! Lorsqu'on écoute les français et les commentateurs politiques, on a souvent l'impression qu'ils considèrent la richesse comme un bien collectif, une sorte de butin à se partager. De là vient l'idée que le revenu d'une personne n'a aucun rapport avec sa productivité, qu'il est possible de gagner plus en travaillant moins et que l'état peut fixer de manière les salaires de manière arbitraire.

Et bravo pour ce site!