Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 00:27

Grand Connaisseur de Bastiat puiqu'il avait fait des conférences en 2001 à son propos,  le président Vaclav Klaus a provoqué quelque scandale en critiquant la commission européenne.
« Bon nombre d'entre vous connaissent certainement le nom de l'économiste français Frédéric Bastiat et sa pétition célèbre concernant les fabricants de chandelles qui est devenue un article de fond, illustrant l'absurdité des interventions politiques dans l'économie. Le 14 novembre 2008 la Commission européenne a imposé un tarif de 66% aux bougies importées de Chine. Je n'aurais jamais cru qu'un essai de 160 ans pourrait devenir une réalité, mais cela s'est produit. Un effet inévitable de la mise en place étendue de telles mesures en Europe est le ralentissement économique, sinon un arrêt complet de la croissance économique. La seule solution est la libéralisation et la déréglementation de l'économie européenne." Lire ici son discours. Cité par Johan Norberg.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires

gnarf 27/03/2009 13:05

Le liberalisme requiert une regulation forte. Respect de la propriete, lutte contre les monopoles, cooperation judiciaire entre pays, lutte contre le protectionnisme, lutte contre les liens corrompus politique-economique...etc.L'Union Europeenne a ete concue des le depart pour faire tomber les barrieres et reguler ce "marche commun".C'est justement avec la PAC et les subventions a gogo que ca a commence a derailler serieusement. l'Irlande a recu plusieurs fois moins de subventions que la Grece qui n'a connu aucune embellie economique a part celle du tourisme. Donc il est ridicule de dire que le doublement du niveau de vie de l'Irlande en dix ans provient des subventions. Pareil pour la Pologne. Deverser des subventions la ou l'economie est etouffee ne sert a rien.Mais bon c'est tellement facile de classer dans des petites boites commodes...liberalisme=loi de la jungle, pays de l'est=demagos anti-europeens qui ne se genent pas pour piquer dans le tiroir caisse. On a vite fait le tour de la pauvre pensee Francaise en ce moment. Je regrette l'Europe aux anciens parapets !J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur : - Est-ce en ces nuits sans fond que tu dors et t'exiles, Million d'oiseaux d'or, ô future vigueur ? -

Bwin 26/03/2009 17:41

C'est assez ridicule : si il veut un libéralisme pure en Europe pourquoi restez dans l'Europe ?
Une entité politique et économique normalise et donc régule.
Pour les subventions, sans doute, un peu comme l'Irlande qui fait l'apologie de son modèle libérale en oubliant les plus de 30 milliards d'euro de subventions reçus par Bruxelles
Toute l'hypocrisie de votre belle théorie..
Et les chandelles, il a dut en voir trente six parce qu'entre la réalité de Batistat et notre réalité, il y a un monde...
Très demago, je trouve...

gnarf 17/03/2009 12:05

Bonjour de Pologne,C'est toujours amusant de voir comment la gauche Europeenne cherche a ostraciser les gouvernants des pays d'Europe de l'Est. A les ecouter, ce seraient une bande de semi-nazis, de malades rigoristes d'extreme droite...Vaclav Klaus serait un provocateur anti-europeen qui veut saboter Bruxelles...les polaks seraient des voleurs qui ne pensent qu'a la caisse...etc.Mais quand on a l'occasion de lire/ecouter ce que ces dirigeants disent vraiment, on tombe des nues. Leurs critiques de l'Europe sont tres precises, argumentees, et ne cherchent aucunement a jeter le bebe avec l'eau du bain. Ce sont les seuls dirigeants Europeens a parler ouvertement de la derive bureaucratique evidente de Bruxelles, et a chercher a construire une Europe plus satisfaisante. Mieux encore, ces pays considerent Bruxelles comme un authentique lieu de pouvoir tourne vers l'avenir.Tandis qu'a l'Ouest, sous des dehors pro-europeens, c'est le cynisme le plus complet. Bruxelles y est considere comme une planque pour les petits copains, et l'Union Europeenne sert quasiment uniquement d'outil pour remporter des elections locales. Un coup bouc emissaire quand il faut reformer, un coup faire-valoir quand on veut avoir l'air d'un chef d'etat international.Qui est le plus pro-Europeen? Ceux qui font semblant mais s'en fichent royalement, ou ceux qui mettent le doigt la ou ca fait mal pour progresser?

Elita 13/03/2009 09:08

Salut! C'est une bonne nouvelle pour nous! Merci pour l'info!

Elita 13/03/2009 09:07

Salut! C'est une bonne nouvelle pour nous! Merci pour l'info!

LOmiG 11/03/2009 13:04

salut,oui ça fait du bien par où ça passe...!j'ai mis la vidéo de son intervention sur mon blog, pour ceux que ça intéresse : Vaclav Klaus au parlement européenà bientôt