Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 19:08
Entendu sur les matins de France-culture, le 17 février, cette passionnante discussion.
Matthieu Pigasse explique la crise à la manière de Pascal Salin et de l'école libérale autrichienne. "Les pouvoirs publics ont une responsabilité dans la crise. Ils ont injecté des liquidités à bas prix. Ils ont dopé l'économie. Ils ont créé une hausse des prix artificielle. Il y avait là un choix politique de leur part. Le secteur bancaire était réglementé. Les banques ont contourné les réglementations. Elles ont créé un "shadow système bancaire" leur permettant de faire plus de dettes hors bilan. Les banques et les régulateurs ont fait n'importe quoi!
La crise financière est une fièvre qui cache les symptômes: la fin du modèle de croissance fondé sur l'endettement. Au même moment, les pays émergents prennent une importance grandissante."
Au contraire des libéraux de l'école autrichienne, il pense qu'il est nécessaire d'intervenir, même si on ajoute de la dette publique à la dette privée. Pour lui, il n'y a pas d'alternatives aux relances budgétaires.
On écoutera ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans Livres
commenter cet article

commentaires