Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 00:31
Les USA ont aussi leurs déclinologues. On lira cet extrait d'une conférence donnée le 6 mai par Llewellyn H. Rockwell. Celui-ci affirme que les USA ont une des meilleures santés économiques au monde mais il reste très critique avec l'économie de son pays. Quant à son point de vue sur la situation européenne et française, voici une traduction sans ambages.
"En Europe, par exemple, nous voyons le niveau de vie baisser doucement dû aux états providence, aux règlementations, à la centralisation politique, aux impôts, et aux entraves au commerce...
Les premiers à noter la différence sont les voyageurs américains, qui sont stupéfiaits de voir à quelle longueur la France, l'Allemagne, l'Espagne, et l'Italie se situent derrière les USA. Toute la vie semble être un dérangement constant, des règles ridicules au sujet des heures d'ouverture et de fermeture des magasins en Allemagne, aux règlements sur la production et l'entreprise en France, à la cartellisation des syndicats en Espagne.
Si vous voulez voir la tragédie, voyez les protestations qui frappent la France au printemps de cette année (2006). On a proposé un léger changement de la loi qui aurait permis à des employeurs de finaliser l'emploi de personnes au-dessous de 25 ans. En ce moment, le chômage est très haut parmi les jeunes. Une fois qu'ils sont embauchés, ils ne peuvent pas être licenciés, à moins qu'ils le soient en temporaires, dans ce cas, ils peuvent seulement être employés deux fois pendant une année. Alors leur licenciement devient obligatoire. Ainsi ce changement de la loi donnait plus de flexibilité à l'employeur et libéralisait un peu les contrats entre travailleurs et compagnies, rendant probablement l'emploi des jeunes plus facile.
C'était un petit changement et un changement très imparfait parce qu'il était basé sur l'âge. Mais que s'est-il produit ? La foule a arpenté les rues. Jour après jour on a manifesté contre cette nouvelle loi cruelle qui laissait des capitalistes exploiter et licencier des travailleurs. C'était une image pathétique, illustrant juste en quoi la situation se dégrade en France, économiquement et idéologiquement.
Les gens qui manifestaient étaient la plupart du temps soutenus par des employés du secteur public, comme les professeurs et les fonctionnaires. Les syndicats se sont associés à l'opposition, craignant que la loi soit étendue aux adultes de plus de 25 ans et sachant que la libéralisation serait préjudiciable à leurs intérêts.
Naturellement le gouvernement a abandonné le projet. Mais quel est l'avenir pour la France ? La situation actuelle ne peut pas perdurer. Le pays devient plus pauvre de jour en jour, et le capital social s'épuise. Vous pouvez choisir la métaphore : ils brûlent les meubles pour rester chauds, ou ils mangent les graines de maïs qui allaient faire la récolte de l'année suivante.
En Europe comme dans la vieille Union Soviétique, chacun tente de profiter aux dépens des autres. Ceci ne changera pas jusqu'à ce que les gens se rendent compte de cela. Mais le système entier est structuré pour empêcher les personnes de découvrir cette vérité."
Goucho tournant son regard vers l'horizon 2007, dans l'espoir qu'une gauche sereine vienne apaiser les affaires de la France (cf. Manuel Valls à propos de Jospin) affirme: "ce n'est pas toujours l'économie, mais ce sont les déclinologues qui créent la dépression".

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires