Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 00:15

Le pain français devient de plus en plus mauvais. A tel point, que le libéral en vient à douter d'une quelconque main invisible aux effets bienfaiteurs. Je me retranche désormais sur la Suisse où il fait des progrès notables. Il paraît qu'au Québec également, on se régale. Par bon pain, je veux dire "pain cuit" avec une croûte épaisse qui lui permet de se conserver quelques jours sans sécher, une farine consistante et très légèrement odorante. Il est étrange de constater que ce n'est pas toujours la faute du boulanger. Si on reste un moment dans la queue, on entendra cette litanie : "Pas trop cuit!". "Une habitude du pain industriel moulé et des hamburgers prisés par les plus jeunes."

En ce sens, le boulanger s'adapte à ses consommateurs. Dernier retranchement, il reste les boulangeries Bio. Chez Satoriz, le pain y est rustique, varié, mais plus cher. Néanmoins, il se conserve, bien qu'il faille encore faire attention à sa cuisson. On lira le blog d'Econoclaste qui fait la même constatation...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires