Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 00:46
L'idée absurde qui consiste à vouloir taxer les profits des entreprises du CAC 40 continue à faire son chemin. Benoît Hamon député européen socialiste a proposé dans Ripostes le 9 avril 2006 dernier de taxer les profits de France-Telecom pour augmenter les salaires.  Les salariés des entreprises du CAC 40 sont sûrement parmi les moins à plaindre. Roger-Gérard Schwartenberg, très posément, a proposé de prendre 3 Milliards sur les bénéfices de Total. L'hebdomadaire Marianne insiste encore. Dans le Point, Jacques Marseille répond :
"Au total, le montant des impôts qu'elles ont ainsi versés à Bercy peut être évalué à près de 40 milliards d'euros - dont 11,8 milliards pour Total -, soit plus de 75 % de l'impôt payé par les Français au titre de l'impôt sur le revenu. Une manne qui vient à point pour réduire les déficits d'un pays dont les dirigeants politiques montrent, eux, peu de rigueur pour s'attaquer aux gaspillages."
Cette vieille idée de l'extrême gauche serait une manière de scier la branche sur laquelle on est assis. On lira d'autres contre-arguments à cette idée ici "taxer une production profitable revient à sanctionner le consommateur car la taxation constitue une barrière à la concurrence..." et "Or une augmentation du taux d'imposition des profits amènera l'entreprise à renoncer aux projets dont la rentabilité est, après le nouveau prélèvement, inférieure au seuil attendu, à comprimer ses effectifs ou à abaisser la rémunération de ses salariés."
Distribuer des dividendes par abondance est un signal négatif donné au marché. Les entreprises qui distribuent des dividendes abondamment sont des entreprises qui devraient se faire racheter dans les années à venir. En effet celles-ci ne trouvent rien de mieux à faire que de distribuer leurs bénéfices plutôt que d'investir pour l'avenir. Les entreprises sont fragiles et ne sont pas éternelles. Jacques Marseille souligne d'ailleurs que le profit de ces entreprises ne correspond qu'à 8% en moyenne de leur chiffre d'affaires. Malgré les difficultés que traversent la France, que les profits du CAC 40 continuent à être bon, c'est la meilleure chose qui puisse arriver aux Français!

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires