Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 00:02
Le Monde Diplomatique du mois d'Avril présente un article passionnant sur l'Algérie riche de son pétrole mais incapable de distribuer ses richesses. "Où va l'argent des hydrocarbures?" En 1986, quinze ans après les nationalisations, L'Algérie a fait appel à de petites compagnies américaines pour l'aider à exploiter son pétrole. Bien lui en a pris, elle dégage un large excédent qui lui permet d'envisager en 2000 de soumettre ce secteur à une plus libre concurrence. Néanmoins, cette pluie de pétrodollars fait enrager la population car les activités économiques trop centrées sur les hydrocarbures sont dans l'incapacité de faire profiter le peuple algérien de cette manne. Même l'état, d'habitude prompt à la dépense, n'est pas en mesure de lancer de grands travaux qui amélioreraient les infrastructures. En effet, l'expertise manque dans le pays pour s'atteler à des tâches de longue haleine. L'Algérie a donc besoin de s'ouvrir au monde pour acquérir de nouvelles connaissances, de permettre toutes les initiatives afin de créer une dynamique économique qui ne soit pas seulement issu de son pétrole. L'Algérie a besoin de la mondialisation et du libre-échange.
Ce n'est sans doute pas le chemin emprunté par ce beau pays. Plus d'islamisme et moins de démocratie semble être le credo actuel. On lira le livre de Boualem SANSAL : "Poste restante: Alger . Lettre de colère et d'espoir à mes compatriotes"

Partager cet article

Repost0

commentaires