Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 00:00
En observant l'attachement des Américains pour la religion, il me semble que leur amour de la religion est proportionnel à leur désir de liberté. Au premier abord, ils n'ont pas tout à fait tort. L'athéisme aujourd'hui n'a pu encore s'affranchir du totalitarisme. Le communisme de l'Union soviétique était un état athée. Michel Onfray dans sa tentative intéressante de déconstruction des religions et dans son affirmation de l'athéisme et de l'antilibéralisme, revendique l'état comme unique solution pour permettre l'expression de l'athéisme. Dans un article paru dans Le Monde en décembre 2005 intitulé "Michel Onfray, vicaire de la laïcité postchrétienne", l'état lui semble le seul propagateur possible de cet athéisme. Pour René Rémond, son contradicteur, on n'est pas loin de la campagne dite du "sans-dieu" au temps de l'Union Soviétique. Ayn Rand, intellectuelle libérale américaine et athée, revendique à la fois une forme de libéralisme et d'athéisme.
"Nous devons garder la religion hors de la politique pour les mêmes raisons avancées par les Pères Fondateurs. La différence entre religion et philosophie est que la religion est une question de foi. Il est difficile d'argumenter. Avec la philosophie, vous utilisez raisonnement et logique... Avec la religion, il n'y a pas d'accord possible si toutes les religions revendiquent leur propre autorité et leur propre croyance. C'est pourquoi les Pères Fondateurs ont fait preuve de sagesse en séparant église et religion... Persuasion, raison, argumentation n'appartiennent pas au monde de la religion. C'est pourquoi, celle-ci doit rester privée. Quand elle reste privé, c'est bien - elle peut même être une source d'inspiration. La foi est ce que chaque homme choisit pour lui-même, s'il le désire. Ce n'est pas mon cas." Answers p62
Dans son combat, Onfray se fourvoie par deux fois. 
Primo: la voie est étroite entre antilibéralisme et totalitarisme. Ainsi l'athéisme risque une nouvelle fois de tomber dans les affres du totalitarisme.
Deuzio, moins dispersés, les états libéraux sont plus forts qu'une dictature et plus fort encore qu'une social-démocratie affaiblie par la complexité de gestion d'un état-providence. Les états libéraux sont donc les plus à mêmes de garantir l'expression de l'athéisme.

Partager cet article

Repost0

commentaires