Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 00:00
La France a raté le coche en 1981. Giscard, plombé par Chirac, a affronté Mitterand. Il avait avec lui Raymond Barre. Celui-ci avait traduit en 1956 le livre phare de Friedrich Hayek. Selon l'humanité, Barre, rêvant d'une démocratie à l'américaine, aurait dit : "la démocratie française se portera mieux, le jour où la moitié des citoyens n’éprouvera plus le besoin de se rendre aux urnes. " Nul doute que dans cette période charnière, Giscard aurait embrayé le train derrière les locomotives Thatcher et Reagan. Le chômage aurait diminué. Nous aurions évité les turpitudes de la gauche, de Mitterand puis celles de la droite. Selon Jean-Pierre Chevallier, "Raymond Barre, alors qu’il était Premier ministre choisi par Giscard, a mené une politique qui a permis aux Français d’avoir le niveau de vie relatif le plus élevé de l’après guerre : au 9° rang mondial alors qu’il est tombé au 16° rang après 25 ans de gouvernements de gauche antilibéraux." La gauche et la droite seraient peut être un peu plus éclairés qu'elle ne le sont aujourd'hui. Le peuple souverain se tromperait-il parfois?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans questions
commenter cet article

commentaires

Frédéric 25/03/2006 10:10

La vie était trop belle jusqu'en 1981... Le crash lié aux cours du pétrole ont un peu effrayé les français qui ont voulu essayer (comme on goûte un nouveau plat) de changer de parti. Mitterand est alors passé, avec un marketing politique a faire palir la droite, tandis que ces derniers -ne voyant pas le vent venir- s'étripaient entre eux.Après 2 septennats de bons et loyaux services, des constructions pharaoniques, une dette qui commence déjà à s'avérer impensable, un fille illégitime, Mitterand aura bien réussi à noyauter le milieu politique et à tellement égarer les français que la situation en est devenue intenable. Et que les votants ne savent plus à quel seins se vouer, que les plus jeunes (