Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 00:18
Dans l'Est Républicain du 19.04 Elisabeth Badinter ne crois pas que 11000 professeurs de plus puissent changer quoi que ce soit. "On a eu un tournant dangereux dans les années 80-90 quand on a complètement dévalorisé le bac en prétendant que 80% d'une classe d'âge pouvaient y accéder, quand on a dévalorisé les universités en refusant toute orientation...
Un bon prof, c'est quelqu'un qui arrive à s'emparer de l'attention de sa classe, en passionnant ses élèves, ce qui demande une qualité qu'on ose jamais évoquer: le talent.
Un bon prof, c'est aussi un acteur. Le défi est encore plus grand dans les quartiers défavorisés : il faudrait y envoyer les meilleurs des meilleurs, ce qui signifie leur proposer beaucoup d'argent"

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans vu-entendu
commenter cet article

commentaires