Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 12:29

Les clichés sont fréquents à propos du Chili. On résume cette élection à la défaite du Pinochisme (Olivier Duhamel) , on parle de l’esprit d'Allende qui a flotté sur cette élection (inconnu). On insiste sur l'ultralibéralisme qui laisse un Chilien sur cinq dans la pauvreté (C dans l'air). Hier soir, Goucho, dans Travaux Publics , a écouté le coeur serré quelques chansons magnifiques de Angel Parra (Angel chante avec sa soeur parfois, Isabela, tous deux enfants de Violetta, magnifique chanteuse qui refit vivre la musique traditionnelle chilienne). Angel Parra n’a pas changé d’un pouce et reste ce même communiste invétéré de 1973. Voici des citations extraites des matins de France-Culture d’aujourd’hui avec Georges Gouffignal, plus raisonnable et  qui n’a rien d’un "néolibéral".
« L’élection de Bachelet est plutôt un changement dans la continuité. Les candidats ont mis tous deux l’accent sur les inégalités.  La droite populiste a peu reporté ses voix sur Piñera. La classe politique du Chili est exceptionnelle. Elle est la meilleure d’Amérique latine. Voir le discours de Pinera au soir de sa défaite. Il y a chez elle une grande maturité. Au Chili, on veut bien connaître le passé mais on ne veut pas le ressasser… Depuis Pinochet les Chiliens ont peur de l’état et du moindre impôt (18% au Chili). Le seul point commun entre les divers gauches du continent sud-américain est la volonté de mener des politiques sociales. Le gouvernement actuel de Lagos a 70% de popularité. Il a modulé sa politique libérale avec une ouverture sociale et réduit la pauvreté de 39% à 19%.»

En relisant l’article de Jacques de Guénin sur les méfaits de Allende.
, j’ai envie de me précipiter sur le livre ci-dessous: Pierre Vayssière Le Chili d'Allende et de Pinochet dans la presse française : passions politiques, informations et désinformation, 1970-2005. publié le 15/11/2005. La presse parisienne présentait le Chili du président Allende et de l'Unité populaire comme une révolution pacifique conciliant changement social et démocratie. La relecture critique de cette période proposée ici dévoile une catastrophe économique et un pays au bord de la guerre civile que la thèse du complot américain ne peut nullement justifier.

Partager cet article

Repost0

commentaires