Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 00:05
Nous avons parlé hier de l'immodestie des antilibéraux. Un symptôme également d'un antilibéralisme bien ancré est le suivant : Le tout politique. "Tout est politique" revient souvent à dire: il faut que l'état agisse. Il faut faire des lois. Faisons plutôt confiance aux hommes politiques qui sont au sommet de l'Etat pour s'occuper de nous. Je prendrais une citation encore extraite du livre de Michel Rocard. (Les libéraux sont si peu écoutés dans ce pays qu'une pensée extraite d'un non libéral me paraît avoir plus de chances aujourd'hui d'être entendue.) Cette citation parle du contexte de 2002 et de la manière de gouverner de Jospin.
"Jospin est sur la ligne. " L'Etat peut tout, tout est politique. " Je suis sur celle : " L'Etat ne peut pas grand-chose ; ce qu'il y a d'essentiel n'est pas toujours politique."

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans fondations
commenter cet article

commentaires