Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 02:20
Il est intéressant de suivre la campagne électorale américaine. Les théories de Ron Paul sont un véritable bréviaire du petit libertarien. Sauf sur l'immigration où Ron Paul adopte une position très peu cosmopolite et sur l'avortement où la position est classiquement républicaine.
Ce dernier débat, le 29 novembre, entre les républicains a vu un Ron Paul en difficulté et très peu sollicité si ce n'est par des questions pièges. Du style : Complotez-vous contre la souveraineté de notre pays?, condamnez-vous l'avortement?
Allez-vous vous présenter en indépendant? L'échange a été vif avec McCain concernant la différence significative selon Paul entre isolationisme et non interventionisme. Le non interventionisme de Ron Paul n'implique aucune intrusion militaire dans d'autres pays. Seul le libre-échange est la pierre de touche de la solidarité entre les peuples. En ce sens, les accents de Ron Paul me rappelle
ceux de Bastiat qui critiquait la colonisation algérienne au XIXème siècle.
Il veut éviter toute dépense inutile à la manière de "Ce qui se voit et ce qui ne se voit pas!". Il est un minarchiste qui tend à diminuer l'influence de l'Etat. Il refuse les grandes machineries gouvernementales type Union Européenne. Suivant l'Ecole autrichienne de Mises et Hayek, il veut éviter toute production de monnaie... Ainsi, son "pseudo-pacifisme" libertarien n'est pas une pseudo-complicité avec les ennemis de la liberté comme le lui reproche les néoconservateurs, il est plutot un retour aux sources du libéralisme.
Ainsi Docteur Paul comme l'appelle parfois avec ambiguité CNN après un début difficile ne s'est pas trop mal sorti de ce débat particulièrement piégé. Il est resté fair-play: On le voit ici interviewé par CNN à propos de la manière peu courtoise dont il a été traité au cours du débat. Les sondages d'après débat restent très ambigus. Le vote sur le site de CNN, une fois de plus, accorde une large majorité à Paul. Néanmoins, les libertariens s'expriment très largement par le Web. De plus, on peut supposer que nombre de démocrates appréciant Paul viennent brouiller les cartes dans ce jeu là. Ce sondage est à mettre en balance avec celui-ci affichant l'état de l'opinion en temps réel. On voit que Huckabee aurait marqué le plus de points.
Voici ici toute l'intervention de Ron Paul et les statistiques du débat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule libéral - dans actualités
commenter cet article

commentaires