Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 00:00
En effet, Chavez ne semble ne pas user de répression violente envers ses opposants. C'est le sentiment de Victor Bruley, un jeune étudiant qui tient un Blog (hélas pas assez prolixe) pavé de belles photos sur le Venezuela. Il nous livre le 25 juillet 2005 son sentiment :
"Je comprends mieux pour
quoi tout le monde a voté pour Chavez en 1998. Son seul programme consistait surtout à virer les deux partis qui se partageaient le pouvoir depuis 50 ans sans se soucier de la misère de 70% de la population. Il est issu d’une génération frustrée qui n’a connu que cela. Depuis, plein de bonnes intentions, il cherche à aider les pauvres qui l’aiment en retour. Mais il le fait mal.
Il s’en prend un peu aux riches, avec un fond de vengeance j’imagine, mais pas méchamment. C’est surtout verbal, dans les faits cela se limite par exemple à leur faire payer des impôts, chose qu’ils n’avaient jamais imaginée auparavant. Autre exemple, il ferme le petit aéroport de La Carlota en centre ville, uniquement utilisé par les hommes d’affaires, pour en faire un parc public « pour le peuple ». Cela effraie les riches, les fait fuir et par conséquent, détruit l’économie du pays, puisqu’il n’y a plus d’investisseurs. C'est très résumé, mais c'est le sentiment que j'ai, il y a un gouffre énorme entre deux tranches de la population qui par conséquent se font une guerre politique et médiatique, mais sans y croire, de façon résignée. Tout le monde semble avoir perdu ses illusions il y a bien longtemps."
Les signes issus du
Venezuela nous laissent présager une évolution de plus en plus négative malgré la manne pétrolière.

Partager cet article

Repost0

commentaires