Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 11:19

Goucho, est-il un philosophe à la petite semaine? Il distingue dans la belle épopée de l'Open Source les prémices d'un nouveau modèle capable d'ébranler le capitalisme conventionnel. On lira le dernier livre de Bernard Maris. Néanmoins, le crédule que je suis, y voit encore mal la révolution annoncée. Peut-être que le phénomène Opensource s'inscrit même dans cette vision du don qu'ont les tenants du libéralisme : à savoir dans une société où l'Ètat ne met pas son nez partout, les individus sont plus solidaires et altruistes. A l'inverse d'une société où l'Etat-providence se mêle de toute charité, l'individu se déresponsabilise et ne veut pas s'engager dans les affaires revendiquées par l'Etat. J'ai entendu cette thèse chez Boris Cyrulnik, qu'il est difficile de taxer de libéral échevelé, commentant son dernier livre dans le bateau-livre sur France5.
Trouver un modèle permettant de pouvoir continuer à gagner de l'argent et à innover n'est pas chose simple avec le logiciel libre. Celui-ci a généré un modèle de services permettant à nombre de petites entreprises de vendre leurs services autour de ces logiciels.Prenons l'exemple d'Eclipse. Cet Opensource a été initié par IBM. Il a un grand succès avec ses 30 Millions de téléchargements pour un outil destiné principalement aux développeurs de logiciels. Grâce à ce formidable outil, n'importe quel développeur sur la planète peut commencer à écrire des programmes avec des outils de base excellents.Son concepteur de génie s'appelle Erich Gamma. Il est depuis des années, employé par les laboratoires d'IBM. Celui-ci vous dira que la stratégie et les retours des logiciels payants d'IBM fait énormément gagner à la qualité des logiciels libres.
Pourquoi IBM a-t-il investi dans cet outil ? Pourquoi nombre d'entreprises et de développeurs ont-ils participé à ce logiciel libre? Pour que les Etats en fassent leurs stratégies de base? Sûrement pas. J'imagine que pour les développeurs, c'était par exemple, le plaisir de participer à un magnifique projet. Pour IBM, c'était une manière de prendre place dans un marché, de concurrencer Microsoft et de focaliser ses investissements sur cette fondation logicielle (appelée framework). C'était une manière en fournissant la petite voiture de base à ses clients de leur apprendre à conduire et à leur donner le goût des belles voitures qu'ils pourraient acheter plus tard chez ce même constructeur IBM. Cette stratégie comportait ses dangers. Revers du grand effort réalisé, un des plus gros concurrents du constructeur de logiciel IBM aujourd'hui, c'est le logiciel libre. Une nouvelle stratégie s'ébauche désormais chez Big Blue: le logiciel commercial ouvert. Les sources sont désormais disponibles et affichés en toute transparence mais le logiciel de base est payant. Voir www.jazz.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Goucho - dans actualités
commenter cet article

commentaires