Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

15 décembre 2005 4 15 /12 /décembre /2005 00:18
Pour Johan Norberg, la perspective critique de Stiglitz est erronée. "Stiglitz explique que la mondialisation n'a pas mené « à la croissance économique et la stabilité » et « peut ne pas engendrer de progrès social ». Il construit ses arguments sur un nouveau rapport de l'OIT, l'Organisation internationale du travail et 26 membres de la Commission, "Une mondialisation juste". Le rapport a plusieurs points valides, mais la perspective globale est simplement erronée. Le fait qu'il y ait des problèmes dans le monde ne montre pas qu'ils sont tous dus à la globalisation, pas plus que la coexistence de la maladie et des médecins montrent que les médecins doivent être à blâmer. Au contraire, les problèmes sont les plus persistants dans les endroits où la mondialisation n'a pas fait son entrée. La croissance économique moyenne des économies les plus libérales est deux fois plus forte qu'ailleurs. Et chaque indicateur de progrès social discuté dans le rapport - les salaires, le travail, le niveau de vie, la protection de l'environnement et ainsi de suite - est franchement corrélé avec la croissance économique. Comment tant d'experts peuvent-ils être si aveugles aux faits les plus fondamentaux ? Peut-être parce qu'ils ont été en particulier influencés par un des membres de la Commission et en particulier - M. Stiglitz ?"

Partager cet article

Repost0

commentaires