Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

2 novembre 2005 3 02 /11 /novembre /2005 00:00

Un jeune indien de Bombay, au sortir du référendum européen, en pensant à ses électeurs, me disait "France is a powerful country". Pour Susan Georges, vice-présidente d’Attac, dans Charivari, « Nous sortons d’une bataille politique sans équivalent en France depuis des décennies. La victoire du Non est une victoire pour l’Europe de l’avenir et pour l’esprit humain, dans la tradition des Lumières. Ceux qui, dans 50 ou 100 ans, regarderont vers l’année 2005 y verront, je crois, un moment-charnière dans l’histoire de l’émancipation humaine. » Un frisson de bonheur parcourt l'échine de Goucho. Puisse-t-elle avoir raison! Si c’est le cas, ce sera, contrairement à ses espérances, une victoire du libéralisme et non une victoire d'anciens communistes reconvertis. Ce résultat pourrait avoir une conséquence importante, c’est de tremper la France dans le bain du libéralisme plus rapidement que prévu.  Les libéraux étaient partagés. Une partie des libéraux rejetait la construction européenne depuis ses débuts. Une autre considérait la constitution comme une étape qui permettrait de faire entrer la France en douceur dans le libéralisme. On pourra donc se consoler ainsi. La France a peut-être fait une bonne chose en votant Oui même si elle l’a fait pour de mauvaises raisons. Comme le soulignait Helle Dale, un observateur américain,  elle l’aurait fait par peur du libéralisme, de la mondialisation et du plombier polonais. Inconsciemment elle l’a peut être fait pour dire non à la dérive bureaucratique, à l’usine à gaz européenne en pleine construction et oui au libre-échange. Croisons les doigts car le chemin sera long!


Partager cet article

Repost 0
Published by Le crédule - dans vu-entendu
commenter cet article

commentaires

Laurent B. 28/05/2008 22:53

Excellente analyse. Sauf que c'est en votant NON que "la France a peut-être fait une bonne chose". La question a depuis été tranchée...