Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 00:00
Beau moment de radio sur Charivari le 25 octobre.
MVL (Mario Vargas Llosa): Je suis à droite quand je soutiens la liberté économique, le marché. Je suis de gauche quand je défends la société laïque, le mariage homosexuel, les droits de l'individu comme point de départ de toutes les libertés... La situation est ambiguë. Il faut chaque jour se définir. Même si on se trompe. La gauche vous pousse à droite. Un libéral n'est pas un conservateur. La droite européenne est conservatrice.
FB (Frédéric Bonnaud): Comment expliquez-vous la faillite économique de l'Argentine, terre bénie des dieux. Est-ce les Argentins? Est-ce l'organisation du libéralisme, le FMI?
MVL: Non. Vous pouvez dire les Argentins. Ce sont les Péronistes. Le Péronisme a changé le cours d'un pays prospère qui avait éliminé l'analphabétisme et qui avait en son sein une grosse classe moyenne. C'était le libéralisme qui a fait de l'Argentine un pays moderne. Avec Perón, l'Argentine est devenue populiste, nationaliste, étatiste. Voilà le résultat. La surprise, c'est cette vocation suicidaire de l'Argentine qui reste influencée par le Péronisme.
FB: votre contre-exemple, c'est le Chili. Vous dîtes qu'il ne faut surtout pas croire que c'est la dictature qui a redressé le Chili?
MVL: Le Chili, ce n'est pas la dictature qui a redressé ce pays. C'est une évolution de la droite et de la gauche vers le centre. C'est une refondation au centre. Le Chili a les institutions les plus solides d'Amérique latine. Le Chili n'a pas réussi à cause de la dictature. C'est une gauche libérale et une droite acceptant la démocratie. Ce consensus est similaire à celui qui a fait de l'Espagne un pays moderne...
FB: à propos de la colonisation, vous risquez de choquer...
Les Incas ne me sont pas sympathiques. Leur société était verticale, totalitaire. Vous étiez une fourmi dans cette civilisation. Je n'aimerais pas avoir vécu dans une civilisation. Je suis contre cette idée que le problème de l'Amérique latine est la conquête. Nous sommes responsables. Nous sommes un produit de la conquête. Nous sommes la conquête. Ce n'est pas les Portugais ou les Espagnols qui sont responsables de nos maux. Ce serait très commode.

Partager cet article

Repost0

commentaires