Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00
La vision en 1977 de Reagan sur le coup d’état du Chili ne correspond pas à la vision romantique de Goucho. Pour lui, les choses sont claires. Goucho est un grand amoureux du Chili. Le coup d’état de 1973 a brisé une démocratie avec l'aide de la CIA qui avait organisé la ruine du pays. Il écoute toujours les magnifiques chansons populaires d’Angel, Isabel Parra et de leur mère Violetta, il a surtout un portrait de Victor Jara et il a chanté avec les Quilapayun «El pueblo unido jamás será vencido! ». Le coup d’état de 1973 a brisé une démocratie étranglée par la CIA qui avait organisé la ruine du pays. A la manière de Kissinger dans ses mémoires, Reagan affirme qu’il n’y a pas de preuve évidente de la participation massive des USA au coup d’état du Chili alors que la campagne d’Allende avait été soutenue par les Russes pour $20millions. Il désapprouve les excuses d’un délégué américain aux Nations Unies. Il souligne que la politique d’Allende, bien qu’élu démocratiquement avec 36% des voix. avait ruiné le pays en 1000 jours, fait augmenter l’inflation jusqu’à 508%. Les interviews d'Allende par Regis Debray sont cités pour montrer les choix tactiques anti-constitutionnels d’Allende. Pour réussir cette performance en si peu de temps, il avait nationalisé les banques et nombres d’industries. Il était en train de fonder une armée parallèle, ayant pour ambition d’instaurer une dictature marxiste. Pour Reagan, le coup d’état a libéré le peuple chilien. Rappelons ce fait extrêmement rare et qui, avec le temps, donne du crédit à la version de Reagan (qui en Europe en 73 nous aurait paru hautement surréaliste). Pinochet, dictateur s’il en est, après avoir au lendemain du coup d’état torturé des milliers d’opposants, restaura à la fin des années quatre-vingt la démocratie dans son pays. Une politique particulièrement libérale de son ministre de l’économie a permis au Chili de refermer un tant soit peu les blessures de 73 et d’être un des pays les plus stables d’Amérique latine. Voilà qui explique en partie la solidarité de Margaret Thatcher, qu'il est difficile de soupçonner de connivence avec les dictatures, avec Pinochet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Goucho - dans fondations
commenter cet article

commentaires