Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Archives

Réseau

1 novembre 2005 2 01 /11 /novembre /2005 00:00
Pour Pascal Salin, les principes du libéralisme sont au nombre de trois.
  • Liberté
  • Responsabilité
  • Propriété
Le premier principe n'est pas une posture. Il ne se négocie pas. Il est le principe régisseur. Il est à la base de l'essentiel des choix. Le libéral préférera la liberté au contrôle. Le second est essentiel. La liberté s'accompagne de la notion de responsabilité individuelle. "Je" est responsable et assume les conséquences de ses erreurs. Le troisième est le plus surprenant pour Goucho. « La propriété, c'est le vol.» de Proudhon est ici en pleine contradiction avec cette idée. Petit rappel pour Goucho: ce principe est avancé dans la déclaration des droits de l'homme de 1789. La propriété implique la responsabilité. Sans propriété, il n'y a pas de responsabilité et la liberté est foulée au pied. Les systèmes totalitaires n'ont aucun respect de la propriété. La propriété individuelle est un des acquis de la révolution française. Prenons une simple analogie: le trafic automobile, tous les jours des millions de voitures circulent sur la voie publique sans provoquer un chaos indescriptible. Ces trois notions fonctionnent avec un relatif succès sur le réseau routier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Goucho - dans fondations
commenter cet article

commentaires